L’accompagnement pédagogique des élèves en difficulté

# 05/07/2010 à 00:12 L'Ancien

Une aide spécifique aux élèves qui éprouvent des difficultés dans l’acquisition du socle commun, dans l’acquisition des contenus disciplinaires ou des compétences transversales ou qui manifestent des besoins particuliers, doit être apportée.

Ce document présente des pistes d’actions à mettre en œuvre pour repérer et accompagner les élèves en difficulté.

Repérage des élèves en difficulté :

Il convient en début d’année scolaire de réfléchir :
• à ce qu’est un élève à aider individuellement,
• à définir les critères de choix,
• à la mise en place d’une concertation de l’équipe éducative (enseignants, CPE, COP,…) permettant le suivi des élèves,
• à l’approche interdisciplinaire,
• aux articulations de l’aide individualisée avec les autres formes d’aide proposées par l’établissement ,
• aux relations qui peuvent exister entre l’aide en français et l’aide en mathématiques en vue d’une répartition des difficultés à traiter, une répartition des élèves, ou d’une articulation du travail dans le cas où des élèves bénéficieraient des deux aides (confronter les listes des compétences des deux matières) ;

Dès le début de l’année, il est nécessaire de repérer les élèves en difficulté afin de pouvoir proposer au plus tôt une remédiation, ou une réorientation si les difficultés et les lacunes persistent.

Le repérage de ces élèves peut se faire à partir :
• d’outils de diagnostic spécifiques,
• d’entretiens individuels,
• d’outils de positionnement utilisés en formation continue,
• des observations du professeur sur le comportement en classe ou à l’oral,
• de la concertation des membres de l’équipe pédagogique.


Organisation de l’accompagnement :

• Etablir un diagnostic pédagogique.
• Définir un programme de travail personnalisé dans le cadre d’un contrat pédagogique passé avec l’élève en s’appuyant sur des résultats observables pour une période donnée.
• Fixer des objectifs accessibles de manière à engager l’élève sur la voie de la réussite, ou pour le moins d’avancées significatives.
• Constituer des groupes d’élèves dont la composition peut être variable en cours d’année en fonction des objectifs poursuivis et des types d’activités.
• Recourir à une évaluation formative et non sommative.
• Procéder régulièrement à des bilans afin de réguler la progression en fonction des progrès observés et afin d’adapter la nature de l’aide.
• Coordonner les actions des professeurs.


Evaluer pour favoriser la réussite des élèves

Les difficultés des élèves doivent être rapidement détectées en début d’année scolaire. L’évaluation diagnostique a deux objectifs :
- repérer les élèves très tôt dans l’année pour proposer une remédiation,
- construire des contenus de AI.
Cette question est particulièrement importante pour les élèves les plus fragiles, les plus en
risque. L’évaluation peut devenir pour eux la clé de la réussite si elle s’intègre dans une
démarche progressive de construction des savoirs, si elle leur permet de prendre conscience
de leurs modes d’apprentissage et des ressources dont ils disposent, si elle les entraîne à
mobiliser ces ressources et à faire les interactions nécessaires.

Différents outils existent (cités précédemment) pour procéder à cette évaluation diagnostique.

Les besoins les plus fréquents des élèves sont :
• Résoudre des difficultés disciplinaires ponctuelles.
• Gommer des lacunes, carences, difficultés.
• Faciliter une meilleure appropriation des savoirs fondamentaux.
• Faciliter le transfert d’une situation à une autre.
• Conforter des acquis nouveaux.
• Associer un outil, une procédure pour mener à bien des tâches complexes.
• Apporter une aide méthodologique générale pour la gestion du travail scolaire.
• Repérer l’essentiel d’une leçon, le mémoriser, se préparer à le redire, le réutiliser.
• Assurer la maîtrise des compétences transversales.

L’aide aux élèves peut être, entre autres :
• une aide à l’apprentissage des leçons, la mémorisation, la mobilisation de ses connaissances,
• une aide à la recherche d’exercices, à la mise en forme d’un écrit, à la résolution d’un problème, à l’élaboration de fiche de synthèse, à la réflexion sur les devoirs,
• une aide à la gestion de son temps,
• une réponse personnelle aux difficultés rencontrées.

L'usage des technologies de l'information et de la communication est un moyen pédagogique particulièrement approprié à la mise en œuvre de l'aide individualisée (travail avec le tableur ou logiciels tels que GEREX, mathenpoche, …)

Le bilan diagnostique de début d’année permet d’établir la liste des acquis et des lacunes de l’élève en terme de compétences et sera porté sur un livret qui permettra le suivi de l’élève par l’équipe pédagogique.

A chaque séance, il est nécessaire de faire un bilan et de replacer l’apport de la séance dans le cours et la progression générale. Cette articulation permet de rendre l’élève autonome par rapport au dispositif .

Il faut également prévoir une restitution des apports pendant les moments en classe entière : faire participer les élèves aidés sous différentes formes (soutien par rapport aux autres, exposés, interventions ponctuelles...) afin de les valoriser et d’améliorer l’image qu’ils ont d’eux-mêmes.
Il est aussi indispensable de réinvestir régulièrement pendant les cours collectifs et lors des évaluations avec la classe entière, les compétences et les contenus travaillés pendant les heures d’Aide.


Source : www3.ac-nancy-metz.fr

# 24/05/2012 à 19:33 selma haouam

merci beaucoup

Répondre à ce message

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.