Classes bondées, niveau menacé

# 24/11/2011 à 20:40 VISITEUR

Confrontés à l’inflation des élèves, les enseignants n’ont d’autre choix que d’adapter leurs méthodes.


« Beaucoup d’enseignants ne le sont que sur le papier », constate George Haddad, directeur de la Division de l’enseignement supérieur à l’UNESCO. Avec une demande d’enseignants qui s’envole, certains pays sont en effet tentés de rogner sur les années de formation. L’UNESCO entend redresser la barre en s’attelant vigoureusement à l’amélioration de la formation des enseignants en Afrique subsaharienne.

« Si l’on veut corriger la qualité de l’éducation, il faut commencer par réformer le mode de formation des professeurs. C’est la clé du changement dans l’enseignement primaire », estime Virgilio Juvane, du Secrétariat du Commonwealth, qui se penche avec l’UNESCO sur l’épineuse question de la formation dans les pays africains anglophones et francophones.
« Il y a peu de chances que la surpopulation des classes se résorbe dans les quinze années à venir. Il semble donc plus réaliste d’apprendre aux enseignants les techniques permettant de gérer cette surcharge. » En Namibie et en Ouganda, ainsi que dans plusieurs districts de Tanzanie, les classes multiples où les élèves travaillent en petits groupes séparés se sont avérées un moyen efficace d’améliorer l’apprentissage au niveau primaire.
Mais il faut d’abord en finir avec le modèle du professeur qui dispense son savoir, pour évoluer vers un enseignement plus adapté aux besoins de l’enfant. Dix-sept pays* ont donc été choisis dans un premier temps, indique Georges Haddad; ils bénéficieront d’une aide pour préparer un plan d’action national de refonte de la formation. L’Angola, le Niger, la Zambie et l’Éthiopie ouvrent la voie. Trente autres pays suivront d’ici cinq ans.

portal.unesco.org
Auteur : Yojana Sharma
Courrier de l’UNESCO

Répondre à ce message

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×