L’ECOUTE ACTIVE

# 08/04/2010 à 10:50 ryma

« L’écoute est la caractéristique fondamentale de la communication visant l’expression d’autrui » (Jean-Claude Abric).
Elle implique que nous acceptions de renoncer « au plaisir de dire » (B. Jacobi)
L’écoute active est donc une attitude compréhensive qui traduit un désir profondément ressenti de faciliter la parole de l’interlocuteur.
Bon nombre de nos échanges ont pour objet notre propre expression et non celle des autres. Des attitudes-obstacles bloquent l’expression d’autrui (l’interprétation, l’évaluation, l’aide ou le conseil, le questionnement intense).
L’écoute active est avant tout une attitude qui se manifeste par des comportements facilitateurs. Les techniques de l’écoute active visent à créer un climat propice à l’expression de l’autre et mettent en œuvre des procédés (questions ouvertes en début d’entretien, reformulation, questions en miroir, etc.) soutenus par un non-verbal attentif.
L’attitude d’écoute active peut aider l’expression d’autrui dans la vie courante même si elle ne peut être systématique parce qu’elle est très impliquante et que toutes les paroles échangées ne méritent pas un tel effort de notre part. Dans les organisations, la capacité à mettre en œuvre les techniques de l’écoute active au cours de réunions, d’entretiens, lors de la gestion de conflits, etc. est une compétence particulièrement appréciée. (par le professeur : Maguy PEREA)

# 09/04/2010 à 11:38 Français au lycée dz (Mirage)

Salem ryma

Tu soulèves là un des problèmes fondamentaux liés au savoir-faire de l’enseignant (l’attitude d’écoute active).
Je suis vraiment curieux de savoir comment les collègues discuteront de cela.
Pour ma part, je posterai un billet sur la question ultérieurement.

Cordialement.

Répondre à ce message