quel français enseigne-t-on?

# 11/06/2010 à 22:27 ryma

LE FRANCAIS LANGUE MATERNELLE

- D'un point de vue linguistique :

* C'est la langue de l'un ou des deux parents, ou d'aucun si c'est la langue parlée à la maison.

* C'est la langue qui permet d'entrer dans la connaissance du monde.

- D'un point de vue didactique :

Enseigner le français à des gens qui parlent français, c'est:

* un apprentissage linguistique: une meilleure connaissance des mécanismes de la langue. (cycle I : langage)

* promouvoir des apprentissages métalinguistiques: réfléchir sur la grammaire, la conjugaison, l'orthographe, le lexique de la langue.

* des apprentissages discursifs: savoir utiliser la langue dans des situations sociales comme lire, écrire.

Inconvénients:
Le français Langue Maternelle est peu adapté car il ne s'occupe pas:
- des codes de la langue (le FLM commente mais n'explique pas);
- des registres de la langue.

Ainsi il n'est aucune utilité à des enfants qui ont des problèmes linguistiques.

LE FRANCAIS LANGUE ETRANGERE

- D'un point de vue linguistique :

* C'est le français parlé dans un pays où il n'a pas de statut social.

* C'est une langue qui ne connaît pas de variations linguistiques (pas d'accent, de caractéristiques régionales)

- D'un point de vue didactique :

* Le français Langue Etrangère est appris dans un cadre institutionnel.

* Le français Langue Etrangère est enseigné comme matière (= Maths).

Inconvénients:
Le F.L.E. n'est qu'une matière:
- il n'a pas une dimension identitaire, il ne joue pas sur l'identité du sujet.
- il n'a pas vocation à se substituer à la langue maternelle.
- les méthodes de F.L.E. sont généralement élaborées pour un public plus âgé.
- l'apprentissage du F.L.E. est motivé par une démarche volontaire de l'apprenant.

Ainsi : Le F.L.E. n'est qu'une matière et n'est pas un vecteur d'apprentissage.

LE FRANCAIS LANGUE SECONDE

Son existence est discutée, son nom est contesté.

Dans le cas du F.L.S., les point de vue linguistique et didactique sont encore indissociables.

* Le F.L.S. occupe un statut particulier sans pour autant être la langue générale (par exemple, le français de l'Afrique francophone, langue officielle de l'écrit ).

* C'est la langue d'enseignement: au Maroc, dans l'Afrique francophone.

* Le F.L.S. subit des variations selon les pays où il est utilisé. Il est sujet de phénomènes d'appropriation, et les locuteurs modifient la langue.

* Le F.L.S. a une dimension identitaire. Il fait partie de soi, de l'identité du locuteur.

Les avantages du F.L.S.:
Comme le français Langue Maternelle,
- Il a un statut important.
- C'est une langue d'apprentissage.
- Il a un statut identitaire.

Les inconvénients du F.L.S.:
- Le bain de langue que vivent les migrants ne se retrouve pas dans le cas du F.L.S..
- Le F.L.S. n'a pas vocation à se substituer progressivement à la langue Maternelle, contrairement au français de Migrants qui a pour but l'assimilation linguistique et transformer l'enfant en Francophone total.
- Le français Langue Seconde n'a, à ce jour, aucune originalité didactique, il emprunte ses théories au F.L.M. et au F.L.E..

et pour mieux différencier FLM et FLS, lire l'article de Dominique Rolland, en suivant le lien:
http://www.fdlm.org/fle/article/311/flefls.html

Répondre à ce message

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×