recherche

# 17/05/2010 à 00:12 la nouvelle

salut à tous je voudrai bien qu'en me renseigne sur "le raisonement logique" et merci

# 17/05/2010 à 00:34 Diaz

Les types de raisonnements :

le raisonnement inductif part d’observations particulières pour aboutir à une conclusion de portée générale (du particulier au général). Il s’agit donc d’une démarche de type herméneutique, dans laquelle la découverte de la thèse semble contemporaine pour le locuteur et le destinataire. La maïeutique de Socrate, qui disait accoucher les esprits des vérités qu’ils ignoraient connaître, privilégie le raisonnement inductif.
le raisonnement déductif part d’une hypothèse ou d’une idée générale pour en déduire des propositions particulières (du général au particulier). La position adoptée par le locuteur n’est pas du tout la même que dans le raisonnement inductif : il ne s’agit plus d’accompagner le destinataire jusqu’à la découverte de la thèse, mais de se poser en détenteur d’un savoir qui précède la démonstration. Le locuteur adopte une position beaucoup plus magistrale.
Le syllogisme est le type même du raisonnement déductif : de deux propositions générales appelées prémisses (l’une majeure, l’autre mineure), il tire une conclusion particulière : Tous les hommes sont mortels (majeure) ; or Socrate est un homme (mineure) ; donc Socrate est mortel (conclusion)
le raisonnement par analogie procède à une comparaison, avant d’aboutir à une conclusion : l’analogie la plus courante est celle pratiquée entre l’humain et l’animal, ou dans un certain type de discours politique, entre la société (ou la Nation) et la famille.
le raisonnement critique consiste à énoncer les arguments défavorables à une thèse (on retrouve alors souvent les arguments ad hominem).
Le raisonnement par l’absurde est un cas particulier de raisonnement critique qui montre les conséquences absurdes d’une proposition pour la réfuter.
le raisonnement concessif consiste à admettre certains arguments de la thèse adverse. Il peut être suivi d’un renversement argumentatif par lequel on réaffirme sa propre thèse. C’est un raisonnement courant dans un dialogue.
le raisonnement dialectique, caractéristique d’une délibération, consiste à peser les arguments favorables et défavorables à une thèse, avant de conclure.

# 18/05/2010 à 14:12 la nouvelle

merci diaz de m'avoir répondu, mais je veux des infos sur le raisonnement logique, j'ai fait des recherches mais j'ai rien trouvé

Répondre à ce message

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.