La focalisation ou point de vue

La focalisation est le point de vue adopté par le narrateur pour raconter ou décrire. On distingue trois types de focalisation. (focalisation est un terme plutôt employé pour les descriptions et celui de point de vue correspondra peut-être davantage aux narrations)


I. La focalisation interne :
Le narrateur raconte ou décrit en adoptant le point de vue d'un personnage. On la rencontre :
A. dans les récits à la première personne :
On note l'emploi de pronoms personnels et d'adjectifs possessifs de première personne du singulier.
ex : Le Livre de ma mère, Albert Cohen, le portrait de la mère

B. dans les récits à la troisième personne :
Le narrateur se glisse dans « la tête », la conscience d'un personnage : tout est vu, entendu ou ressenti à travers les sensations et les pensées de ce personnage. On remarque donc souvent l'emploi de verbes de perception (voir, entendre et leurs synonymes) et de pensée. On relève aussi des pronoms personnels et des adjectifs possessifs de troisième personne du singulier.
Ex : le Rouge et le Noir, Stendhal, exercice n°9 ; le narrateur décrit Julien Sorel à travers les yeux de madame de Rénal.


II. La focalisation omnisciente ou focalisation zéro :
Le narrateur sait tout des personnages : leur passé, leur présent, leur futur, mais aussi leur pensées et leurs sentiments. Il maîtrise toutes les données de l'intrigue. On la rencontre en général dans les récits à la troisième personne.
Ex : Eugénie Grandet, Balzac, le portrait de monsieur Grandet

le Rouge et le Noir, Stendhal.


III. La focalisation externe :
On la rencontre en général dans les récits à la troisième personne. Le narrateur est un observateur qui ne connaît que ce qu'il voit et ce qu'il entend ; il ignore les pensées des personnages. Cette focalisation est rare.

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×