La focalisation

Focalisation : point de vue qui permet de préciser d'où et comment, dans une oeuvre littéraire, les faits, les personnages, les objets... sont perçus. Le narrateur peut être extérieur au récit et en même temps analyser le caractère des personnages comme un Dieu qui voit tout et sait tout ou il peut être intérieur au récit. Dans le premier cas il s'agit d'un narrateur témoin extérieur au récit qui se contente de décrire ce qu'il voit sans rien analyser; dans le deuxième cas il s'agit d'un narrateur omniscient ou d'une focalisation omnisciente ou zéro et dans le troisième cas d'un narrateur personnage. Le narrateur est lui-même un personnage qui découvre petit à petit les choses et les personnes qui l'entourent.

Narrateur (témoin - omniscient - personnage)

Le point de vue : L'endroit à partir duquel se fait un récit. Dans ce cas le mot peut être synonyme de focalisation:
point de vue interne = focalisation interne
point de vue externe = focalisation externe
point de vue omniscient = focalisation zéro.


Lorsqu'un récit est fait en focalisation externe, le point de vue est situé à l'extérieur des personnages. Le récit, les descriptions, sont donc opérés de l'extérieur. L'auteur ne peut pas faire part des sentiments, impressions, réflexions, intentions des personnages, sauf si on peut «les lire» sur leur visage, et les déduire de leurs actions. La réalité est réduite à ses apparences extérieures. Le récit est dans ce cas plus objectif (plus neutre) que dans une focalisation interne. Dans cette situation, le narrateur en sait moins que les personnages (contrairement à la focalisation zéro.) La focalisation externe permet d'entretenir un certain suspense, puisqu'on va s'interroger sur l'identité des personnages, sur le sens de leurs actions etc.
Lorsqu'un récit est fait en focalisation interne, le point de vue est situé à l'intérieur d'un personnage. C'est à partir de lui que se font les descriptions et le récit. L'auteur peut faire part des sentiments, impressions, réflexions du personnage qui sert de point de vue. Le récit est dans ce cas subjectif, contrairement à la focalisation externe. Dans cette situation, le narrateur en sait autant que le personnage. ( Ils peuvent d'ailleurs être confondus s'il s'agit d'une autobiographie). L'un des effets peut être l'identification au personnage. Le récit est raconté à la première personne.
On parle de focalisation zéro (ou point de vue omniscient) lorsque le narrateur sait tout, voit tout, connaît tout. En un mot, il est comme Dieu. Il en sait tout. Un narrateur omniscient est donc un narrateur qui connaît tout de ses personnages, de leur passé, de leurs intentions, de leurs sentiments etc., voire même plus que tous ses personnages réunis. Ce point de vue, très souvent utilisé dans le roman réaliste, peut donne l'impression de dominer la situation. Il permet surtout de donner de nombreuses informations en très peu de lignes.
Description : Dans une oeuvre littéraire, passage (de type descriptif) qui évoque la réalité concrète. La description peut concerner un lieu, un paysage, une maison, une pièce, ou encore une personne (auquel cas on parle alors de portrait). On y trouve de nombreux adjectifs et expansions du nom, des indications de lieux, des verbes d'état, des perceptions, des sensations. Elle peut utiliser un ou plusieurs points de vue : focalisation interne, focalisation externe ou encore focalisation zéro. Elle peut avoir pour but de situer l'action, de créer une ambiance ou pourquoi pas de faire comprendre, de signifier quelque chose (fonction symbolique).

Narrateur : Dans un texte narratif, celui qui raconte l'histoire. C'est en général un personnage imaginaire, distinct de l'auteur, sauf dans le cas d'une autobiographie où auteur et narrateur ne font qu'un.

 

Source : Lexique des termes littéraires - Jean-Eudes Gadenne

 

 

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.