Exemple d'argumentation et de réfutation

Exemple d’argumentation et de réfutation sur le sujet : "Il faut rétablir la peine de mort"

Faire une phrase introductive pour dire qu’il ne s’agit que d’un argument (d’ordre économique) qui n’épuise pas la question et qui, en outre, doit être déplacé par l’équipe contre : la question n’est pas d’ordre économique mais d’ordre éthique.

ARGUMENT POUR REFUTATION

1. Affirmation

La peine de mort permet à l’Etat de réaliser des économies

1. Réfutation de l’affirmation

La peine de mort ne permet pas à l’Etat de faire des économies

2.Valeur

Les économies de l’Etat améliorent le niveau de vie de la société

2. Réfutation de la valeur

Même s’il est important que l’Etat réalise des économies, cela ne doit pas se faire au détriment du droit à la vie, qui est un droit fondamental des individus. Or, la peine de mort est contraire à ce droit. Si la peine de mort porte préjudice au droit à la vie, les économies de l’état n’améliorent pas le niveau de vie des gens, mais au contraire, l’abaissent.

 

3. Démonstration

Actuellement, les criminels peuvent encourir des peines allant de 10, 15, 20 ans de prison jusqu’à la prison à vie. Pendant toutes ces années, les frais d’emprisonnement sont gérés par l’état et répercutés sur la société sous forme d’impôts. Pendant cette durée d’emprisonnement, les prisonniers ne travaillent pas et n’apportent de services ni à l’état ni à la société. C’est pourquoi la peine de mort pour ces criminels permettrait à l’état d’économiser les frais d’emprisonnement, et par exemple, de ne pas les répercuter par des impôts, ou encore, d’affecter ces économies à des projets d’utilité publique.

3. Réfutation de la démonstration

Les prisonniers travaillent dans les prisons et fabriquent des produits utiles à la société. En instaurant la peine de mort, la société perd le bénéfice des produits fabriqués en prison, on ne peut considérer cette perte comme une économie ou une amélioration du niveau de vie des gens.

 

4. Exemple

D’après des données collectées aux Etats-Unis, l’emprisonnement d’un prisonnier pendant 1 an coûte à l’état une somme x, tandis qu’une exécution coûte une somme y inférieure à x. Cela prouve que la peine de mort permet à l’Etat d’économiser.

4. Réfutation de l’exemple

Même si l’acte d’exécution coûte moins cher que les frais d’emprisonnement, il ne faut pas oublier que la peine de mort est prononcée après une série de procédures judiciaires: passage en appel, en instance, en cour de cassation. Ces procédures sont coûteuses, ainsi que les frais d’avocats, et les multiples recours dont le condamné ne manquera d’user pour se défendre. En raison des multiples recours et procédures, le coût de la peine de mort est multiplié, et au final, la peine de mort est très coûteuse.

La peine de mort ne permet donc pas d’économiser, au contraire, elle augmente les coûts judiciaires.

 

5. Conclusion

Comme nous l’avons démontré, les économies réalisées par l’Etat en réintroduisant la peine de mort permettent d’améliorer le niveau de vie de la société, par une baisse d’impôts ou une affectation de ces économies à des projets d’intérêt publique. Cela confirme la position de notre équipe sur le fait qu’il faudrait réintroduire la peine de mort.

5. Conclusion

Puisque d’une part, la peine de mort ne permet pas de réaliser des économies, et que d’autre part, ces économies se feraient au détriment du droit à la vie, nous sommes convaincus que réinstaurer la peine de mort n’améliorera pas le niveau de vie de la société.

Mais on ne peut limiter le débat à un aspect économique marginal et le débat doit être posé en termes sociétaux et éthiques

 

Source : Internet

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Copyright © Français au lycée dz - février / mars 2010

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site