Proj1_Seq2_Entraînement à l'écrit.

Séquence 2 : Introduire un témoignage dans un fait d'histoire

Entraînement à l'écrit.

  • Ajoutez à chaque phrase un adverbe (ou locution adverbiale) pour exprimer l'opinion ou le sentiment indiqué entre parenthèses.
  1. La manifestation se déroulait comme prévu. (adverbe)
  2. L'armée française tirait sur tout ce qui bougeait. (adjectif)
  3. Les détenus politiques seront remis libérés. (probabilité)
  • Dans ces phrases, les faits sont présentés comme certains. Récrivez-les de façon à exprimer le doute, en utilisant le modalisateur indiqué entre parenthèses.
  1. Il est certain que le Dey Hocine ait provoqué le consul français. (adjectif qualificatif)
  2. Le colonisateur accomplit une mission civilisatrice. (interrogation)
  3. La résistance à l'ennemi est un acte de rébellion. (conditionnel)
  • Quelle figure est employée pour évoquer la guerre ? Donne-t-elle une image favorable ou défavorable ?
  1. C'est sans doute un très bel art que celui qui désole les campagnes, détruit les habitations. (VOLTAIRE)
  • Le locuteur partage-t-il l'opinion avancée dans ces énoncés ? Relevez le ou les termes qui traduisent sa position
  1. D'aucuns prétendent que la liberté ne fait pas la dignité.
  2. A supposer que la guerre d'usure soit une bonne tactique, encore faudrait-il que ceux qui la pratiquent en soient convaincus.
  3. Pourquoi la vie serait-elle plus agréable ici qu'ailleurs?
  4. Il parait que le chiffre 7 soit magique.
  5. Les cheveux coupés les soirs de pleine lune, dit-on, poussent plus vite.
  • Réécrivez les énoncés de l'exercice précédent pour exprimer la certitude.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.