La compréhension de l'écrit d'après Sophie Moirand.

L’apprenant peut avoir une idée globale sur le contenu, sans le déchiffrer terme par terme, en balayant simplement l’aire de la page, à la recherche d’indices significatifs (iconiques, formels et sémantiques).

Cette approche doit favoriser une prise de décision : le texte vaut-il la peine d’être lui intégralement ou en sélectionnant certains passages.

Cette stratégie permet à l’apprenant de formuler un projet de lecture et de développer ensuite des stratégies appropriées au texte et au projet.

Les pratiques de repérage sont des stratégies d’exploitation des textes qui différent de celles proposées pour l’oral puisqu’elles peuvent  opérer de manière linéaire, non linéaire, circulaire, avec des sauts en avant, des retours en arrière.

Ces pratiques interviennent pour favoriser les premières  hypothèses sur le contenu du texte.

Elles interviennent  ensuite au fur et à mesure qu’on avance dans le texte lors des identifications, des anticipations et vérifications :  les trois opérations à la base du processus de lecture.

Grille d'évaluation en compréhension de l'écrit :

 

OUI

NON

+         –

L’élève a- il identifié le type de texte ?

 

 

 

A-il reconnu les caractéristiques ?

 

 

 

a-il fait le lien entre titre, texte et illustration ?

 

 

 

A-il compris à qui est destiné le texte ?

 

 

 

A-il recueilli les données lui permettant une approche globale ?

 

 

 

A-il relevé les indices formels qui montrent comment fonctionne le texte ?

 

 

 

A-il émis et vérifié des hypothèses ?

 

 

 

A-il résumé sommairement le texte ?

 

 

 

N.B : les critères d’évaluation varient d'un type de texte à un autre.

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×