Espace élèves

 

 

Le Déserteur

Monsieur le Président
Je vous fais une lettre
Que vous lirez peut-être
Si vous avez le temps
Je viens de recevoir
Mes papiers militaires
Pour partir à la guerre
Avant mercredi soir
Monsieur le Président
Je ne veux pas la faire
Je ne suis pas sur terre
Pour tuer des pauvres gens
C'est pas pour vous fâcher
Il faut que je vous dise
Ma décision est prise
Je m'en vais déserter

Depuis que je suis né
J'ai vu mourir mon père
J'ai vu partir mes frères
Et pleurer mes enfants
Ma mère a tant souffert
Qu'elle est dedans sa tombe
Et se moque des bombes
Et se moque des vers
Quand j'étais prisonnier
On m'a volé ma femme
On m'a volé mon âme
Et tout mon cher passé
Demain de bon matin
Je fermerai ma porte
Au nez des années mortes
J'irai sur les chemins

Je mendierai ma vie
Sur les routes de France
De Bretagne en Provence
Et je dirai aux gens:
Refusez d'obéir
Refusez de la faire
N'allez pas à la guerre
Refusez de partir
S'il faut donner son sang
Allez donner le vôtre
Vous êtes bon apôtre
Monsieur le Président
Si vous me poursuivez
Prévenez vos gendarmes
Que je n'aurai pas d'armes
Et qu'ils pourront tirer

                                                                                                           Boris Vian

Activité :
Plaidoyer pour la PAIX, virulent réquisitoire  contre la GUERRE, les élèves sont invités à retrouver dans ce texte les arguments invoqués par Boris Vian pour dénoncer les atrocités des conflits armés.

Un poème délicieux

La réforme de l'orthographe

La réforme de l'orthographe
Tous les cent ans les néographes
Font une réforme de l'orthographe
En rognant les tentacules
Des gardiens de nos virgules
On voit alors nos gens de lettres
Chacun proteste à sa fenêtre
Mes consonnes, au nom du ciel !
Touche pas à mes voyelles !

La réforme de l'orthographe
M'eût pourtant évité des baffes
Quand je tombais dans le panneau
De charrette et de chariot

Le Roi pourtant fut bien le Roué
Le François devint le Français
Et Molière mit aussi
Un y à mercy
Le véritable sacrilège
Serait de suivre ce cortège
De vieilles lunes alambiquées
Eprises de compliqué

La réforme de l'orthographe
M'eût pourtant évité des baffes
Quand du tréfonds de ma détresse
J'oubliais toujours l's

Croquemonsieur et tirebouchon
N'ont plus besoin d'un trait d'union
Croquemadame et tapecul
N'en auront plus non plus
Contremaîtresse et contrefoutre
Eux-mêmes ne pourront passer outre
Entrecuisse et entrechat
N'ont pas non plus le choix

La réforme de l'orthographe
M'eût pourtant évité des baffes
C'est les cuisseaux et les levrauts
Qui me rendent marteau

Faudra aussi laisser quimper
Dans nos chères onomatopées
Ce trait unissant froufrou
Yoyo pingpong troutrou
On pourra souder nos bluejeans
Nos ossobucos nos pipelines
Vademecum exvoto
Feront partie du lot

La réforme de l'orthographe
M'eût pourtant évité des baffes
Mettre un t au bout de l'appât
Que n'avais-je fait là !

Et quand malgré nos vieux réflexes
On posera plus nos circonflexes
Sur maîtresse et enchaîné
On fera un drôle de nez
Mais les générations prochaines
Qui mettront plus d'accent à chaînes
Jugeront que leurs aînés
Les ont longtemps traînées

La réforme de l'orthographe
Contrarie les paléographes
Depuis qu'un l vient d'être ôté
A imbécillité

by Pierre Perret

 

Rien que TOI

 

Si le temps laisse son manteau
De vent et de pluie
Moi, jamais, je ne t'abandonnerai.

Si le soleil
Abhorre sa chaleur
Moi, jamais, je ne te détesterai.

Si la merr
Oublie sa couleur
Moi, jamais, je ne t'oublierai.

Si la terre
s'arrête de tourner
Moi, jamais, je n'arrêterai
De t'aimer LIBERTE

A. Fatima

Proverbes


Lettre A

1. A bon chat bon rat.
2. Abondance de bien ne nuit pas.
3. A bon entendeur, demi mot.
4. Absent le chat, les souris dansent.
5. A chaque jour suffit sa peine.
6. A chaque oiseau son nid est beau.
7. A chaque pot son couvercle.
8. A cheval donné, on ne regarde pas à la dent.
9. A chose faite, point de remède.
10. A coeur vaillant rien d'impossible.
11. Affection aveugle raison.
12. A force de mal aller tout ira bien.
13. Aide-toi, Dieu t'aidera.
14. Aimez votre voisin, mais n'abattez pas la haie.
15. A la chandelle, la chèvre semble demoiselle.
16. A la guerre comme à la guerre.
17. A la laine on connaît la brebis.
18. A la touche, on éprouve l'or.
19. A l'impossible nul n'est tenu.
20. A l'oeuvre on connaît l'artisan (l'ouvrier)
21. A méchant ouvrier, point de bon outil.
22. A père amasseur, fils gaspilleur.
23. Ane d'Arcadie chargé d'or mange chardons et orties.
24. A père avare, enfant prodigue.
25. A petit mercier, petit panier.
26. A petit oiseau, petit nid.
27. A pauvre cœur, petit souhait.
28. A plusieurs mains l'ouvrage avance.
29. Appeler un chat un chat.
30. Apprendre à son père à faire des enfants.
31. Après dommage, le fou est sage.
32. Après la pluie le beau temps.
33. A quelque chose malheur est bon.
34. A qui se lève matin, Dieu aide et prête la main.
35. A sotte demande, point de réponse.
36. A tout péché miséricorde.
37. A tout seigneur tout honneur.
38. Au besoin on connaît l'ami.
39. Aucun chemin de fleurs ne conduit à la gloire.
40. Au fruit on connaît l'arbre.
41. Aujourd'hui à moi, demain à toi.
42. Au royaume des aveugles, les borgnes sont rois.
43. Autant de têtes, autant d'avis.
44. Autant en emporte le vent.
45. Autant vaut être pendu pour un mouton que pour un agneau.
46. Autres temps, autres moeurs.
47. Aux derniers les bons morceaux.
48. Aux grands maux les grands remèdes.
49. Aux malheureux fait confort avoir compagnie dans son sort.
50. A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire.
51. Avec des «si » on mettrait Paris en bouteille.
52. Avec l'honnêteté on va plus loin.
53. Avoir les yeux plus grands que le ventre.
54. A voleur, voleur et demi.

 

Lettre B

55. Battre l'eau avec un bâton.
56. Beaucoup de bruit, peu de fruit.
57. Belles paroles et mauvais faits.
58. Bien dire fait rire, bien faire fait taire.
59. Bien faire et laisser braire.
60. Bien mal acquis ne profite jamais.
61. Bien servir fait amis, et vrai dire ennemis.
62. Bonne amitié est une seconde parenté.
63. Bonne renommée vaut mieux que ceinture dorée.
64. Bon sang ne saurait mentir.
65. Bons nageurs sont à la fin noyés.
66. Bossu ne voit pas sa bosse.
67. Brebis qui bêle perd sa goulée.

 

Lettre C

68. Celui qui est né pour un petit pain n'en aura jamais un gros.
69. Ce n'est pas à un vieux singe qu'on apprend à faire des grimaces.
70. Ce n'est pas tous les jours fête.
71. Ce qu'aujourd'hui tu peux faire, au lendemain ne diffère.
72. Ce qui est fait est fait.
73. Ce qui guérit l'un tue l'autre.
74. Ce qui nuit à l'un nuit à l'autre.
75. Ce qui ne peut être évité, il le faut embrasser.
76. Ce qui vient du diable retourne au diable.
77. Ce qui vient par la flûte s'en va par le tambour.
78. Ce qu'on apprend au berceau, dure jusqu'au tombeau.
79. C'est bien le fils de son père.
80. C'est chose ardue et trop profonde que d'agréer à tout le monde.
81. C'est en forgeant qu'on devient forgeron.
82. C'est insulter l'âne jusqu'à la bride. C'est ajouter l'insulte au dommage.
83. C'est l'intention qui fait l'action.
84. C'est par degrés qu'on monte au haut de l'escalier.
85. C'est par la tête que le poisson commence à sentir.
86. C'est trop d'un ennemi et pas assez de cent amis.
87. Chacun aime le sien.
88. Chacun cherche son semblable.
89. Chacun connaît sa bête.
90. Chacun pour soi et Dieu pour tous.
91. Chacun sait où son soulier le blesse.
92. Chacun tire l'eau à son moulin.
93. Chaque chaudron trouve son couvercle.
94. Charbonnier est maître chez soi.
95. Charité bien ordonnée commence par soi-même.
96. Chassez le naturel, il revient au galop.
97. Chat échaudé craint l'eau froide.
98. Chien en vie vaut mieux que lion mort.
99. Chien qui aboie ne mord pas.
100. Chose défendue, chose désirée.
101. Comme on fait son lit, on se couche.
102. Comme tu auras semé, tu moissonneras.
103. Comparaison n'est pas raison.
104. Contentement passe richesse.
105. Contre deux, Hercule ne peut.
106. Chose promise, chose due.
107. Coucher de poule et lever de corbeau, écartent l'homme du tombeau.
108. Coup de langue est pire que coup de lance.
109. Crie bien fort celui qui échoue.


Lettre D


112. De cuir d'autrui large courroie.
113. De deux maux il faut choisir le moindre.
114. De la discussion jaillit la lumière.
115. De la main à la bouche se perd souvent la soupe.
116. Dépends le pendard il te pendra.
117. Des goûts et des couleurs on ne discute pas.
118. Deux avis valent mieux qu'un.
119. Dieux guérit, le médecin encaisse.
120. Dieu mesure le froid à la brebis tondue.
121. Dis-moi qui tu hantes, je te dirai qui tu es.
122. Diviser pour régner.
123. Doubler ses torts d'un affront.
124. Douze métiers, douze misères.
125. D'un petit gland sourd (naît) un grand chêne.


Letttre E


126. En bouche close n'entre mouche.
127. En parlant du soleil on voit ses rayons.
128. En toute chose il faut considérer la fin.
129. Entre l'arbre et l'écorce, il ne faut pas mettre le doigt.
130. Entre l'enclume et le marteau, il ne faut pas mettre le doigt.
131. expérience est mère de science.
132. Expérience passe science.
F133. Faire d'une mouche un éléphant.
134. Fais ce que dois, advienne que pourra.
135. Faites-vous miel, les mouches vous mangeront.
136. Faute avouée est à demi pardonnée.
137. Faute de grives on mange des merles.
138. Faute de poissons on mange des moules.


Lettre G


139. Goutte à goutte, la mer s'égoutte.
140. Goutte à goutte, l'eau creuse la pierre.
141. Gratte-moi l'épaule et je te ferai autant.
142. Gueux en selle galope à crever sa monture.


Lettre H


143. Homère lui-même sommeille quelquefois.
144. Homme d'honneur n'a que sa parole.
145. Homme seul est viande à loup.
146. Hâtez-vous lentement.
147. Heure du matin, heure du gain.
I148. Il cherche son âne, il est dessus.
149. Il en est ainsi en ce monde, quand l'un descend l'autre monte.
150. Il faut battre le fer quand il est chaud.
151. Il faut de tout pour faire un monde.
152. Il faut étendre ses pieds selon ses draps.
153. Il faut laver son linge sale en famille.
154. Il faut hurler avec les loups.
155. Il faut laver son linge sale en famille.
156. Il faut manger pour vivre et non vivre pour manger.
157. Il faut prêcher d'exemple.
158. Il faut que jeunesse se passe.
159. Il faut que le sage porte le fou sur ses épaules.
160. Il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée.
161. Il faut qu'un menteur ait bonne mémoire.
162. Il faut tourner sa langue sept fois dans sa bouche avant de parler.
163. Il faut une brebis galeuse pour gâter un troupeau.
164. Il faut vivre à Rome comme à Rome.
165. Il fera jour demain.
166. Il ne choisit pas qui emprunte.
167. Il ne faut pas acheter chat en poche.
168. Il ne faut pas compter l'œuf dans le cul de la poule.
169. Il ne faut pas donner la brebis à garder au loup.
170. Il ne faut pas être plus royaliste que le roi.
171. Il ne faut pas mettre tous ses œufs dans le même panier.
172. Il ne faut pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué.
173. Il ne sert à rien de montrer les dents lorsqu'on est édenté.
174. Il ne sort du sac que ce qu'il y a.
175. Il n'est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir.
176. Il n'est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre.
177. Il n'est pire eau que l'eau qui dort.
178. Il n'est si bon cheval qui ne bronche.
179. Il n'y a pas de fumée sans feu.
180. Il n'y a pas de grand homme pour son valet de chambre.
181. Il n'y a pas de sot métier.
182. Il n'y a que la vérité qui blesse.
183. Il n'y a que le premier pas qui coûte.
184. Ils se ressemblent comme deux gouttes d'eau.
185. Il vaut mieux être seul que mal accompagné.
186. Il vaut mieux faire envie que pitié.
187. Il vaut mieux glisser du pied que de la langue.
188. Il vaut mieux prévenir que guérir.
189. Il vaut mieux s'adresser à Dieu qu'à ses saints.
190. Il vaut mieux tenir que courir.
191. Il y a loin de la coupe aux lèvres.
192. Il y a loin du rêve à la réalité.
193. In medio stat virtus = La vertu se tient au milieu.


Lettre J


194. Jamais honteux n'eut belle amie.
195. Jeter de l'huile sur le feu.
196. Jeunesse n'a pas de sagesse.


Lettre L


197. La barbe ne fait pas le philosophe.
198. L'absence est à l'amour ce qu'est au feu le vent : il éteint le petit, il allume le grand.
199. La caque sent toujours le hareng.
200. La crainte de Dieu est le commencement de la sagesse.
201. La faim chasse le loup du bois.
202. La faim est mauvaise conseillère.
203. La familiarité engendre le mépris.
204. La femme sait un art avant le diable.
205. La fin justifie les moyens.
206. La fortune vient en dormant.
207. La gourmandise tue plus de gens que l'épée.
208. L'aigle n'engendre pas la colombe.
209. L'aigle ne chasse point aux mouches.
210. La montagne a accouché d'une souris.
211. La montagne en travail enfante une souris.
212. La mort n'a pas d'ami.
213. La nuit, tous les chats sont gris.
214. La parole est d'argent, mais le silence est d'or.
215. La patience vient à bout de tout.
216. La patience est amère mais son fruit est doux.
217. L'appétit vient en mangeant.
218. La perfection n'est pas de ce monde.
219. La plus belle fille du monde ne peut donner que ce qu'elle a.
220. L'appétit est le meilleur cuisinier.
221. L'argent appelle l'argent.
222. L'argent est un bon serviteur et un mauvais maître.
223. L'argent n'a pas d'odeur.
224. L'avarice perd tout en voulant tout gagner.
225. La vérité comme l'huile vient au-dessus.
226. La vérité vient de la bouche des enfants.
227. La vérité perce toujours.
228. L'eau va à la rivière.
229. L'exemple vaut mieux que le précepte.
230. Le bon vin fait le bon vinaigre.
231. Le corbeau pense que ses poussins sont les plus beaux.
232. Le chat parti, les souris dansent.
233. Le diable ne dort jamais.
234. Le marmite dit au chaudron : "Tu as le derrière noir".
235. Le mieux est l'ennemi du bien.
236. Le milieu est le meilleur.
237. l'enfer est pavé de bonnes intentions.
238. L'envie ronge les envieux.
239. Le plus riche n'emporte qu'un linceul.
240. Le plus tôt c'est le mieux.
241. Le soleil brille pour tout le monde.
242. Le soleil n'échauffe que ce qu'il voit.
243. Le temps c'est de l'argent.
244. Le ventre plein rend le cerveau paresseux.
245. Les bonnes choses ont une fin.
246. Les bons comptes font les bons amis.
247. Les chiens aboient, la caravane passe.
248. Les conseilleurs ne sont pas les payeurs.
249. Les cordonniers sont les plus mal chaussés.
250. Les discours les meilleurs sont les plus brefs.
251. Les extrêmes se touchent.
252. Les grandes douleurs sont muettes.
253. Les jours se suivent et ne se ressemblent pas.
254. Les liens du sang sont indestructibles.
255. Les loups ne se mangent pas entre eux.
256. Les mains noires font manger le pain blanc.
257. Les mariages se font au ciel.
258. Les mauvaises nouvelles ont des ailes.
259. Les mensonges ont les jambes courtes.
260. Les murs ont des oreilles.
261. Les oiseaux de même plumage volent en troupe.
262. Les paroles sont femelles et les faits sont mâles.
263. Les petits ruisseaux font les grandes rivières.
264. Les soucis font blanchir les cheveux de bonne heure.
265. Les tonneaux vides sont ceux qui font le plus de bruit.
266. Les yeux sont les messagers du cœur.
267. Les yeux sont le miroir de l'âme.
268. L'excès en tout nuit (est un défaut).
269. L'habit ne fait pas le moine.
270. L'habitude est une seconde nature.
271. L'homme ne se mesure pas à l'aune.
272. L'homme sincère ne prend pas de détours.
273. L'homme propose et Dieu dispose.
274. L'occasion est chauve.
275. L'occasion fait le larron.
276. Loin des yeux loin du coeur.
277. L'oisiveté est mère de tous les vices.
278. L'un a abattu les buissons, l'autre a pris les oisillons.
279. L'union fait la force.

Lettre M

280. Mange à ton goût et habille-toi au goût des autres.
281. Mal fait qui ne parfait.
282. Ménager la chèvre et le chou.
283. Mes petits sont mignons.
284. Miel sur la bouche, fiel sur le cœur.
285. Mieux vaut être borgne qu'aveugle.
286. Mieux vaut être tête de chat que queue de lion.
287. Mieux vaut la vieille voie que le nouveau sentier.
288. Mieux vaut mourir avec honneur que vivre avec honte.
289. Mieux vaut plier que rompre.
290. Mieux vaut prévenir que guérir.
291. Mieux vaut tard que jamais.
292. Moisson d'autrui plus belle que la sienne.

Lettre N

293. Nager entre deux eaux.
294. Nécessité est mère d'invention (d'industrie).
295. Nécessité fait loi.
296. Nécessité n'a pas de loi.
297. Ne jugez point, et vous ne serez point jugés.
298. Ne remets pas au lendemain ce que tu peux faire le jour même.
299. Ni chair, ni poisson.
300. Ne réveillez pas le chat qui dort.
301. Nous avons tous assez de force pour supporter les maux d'autrui.
302. Nul bien sans peine.
303. Nul miel sans fiel.
304. Nul ne peut éviter sa destinée.
305. Nul n'est parfait.
306. Nul n'est prophète en son pays.
307. Nul n'est prophète en son pays.
308. Nul plaisir sans peine.
309. Nul rose sans épines.
310. Nul trop n'est bon, nul peu n'est assez.

Lettre O

311. Obliger un ingrat, c'est acheter la haine.
312. Obliger un ingrat, c'est perdre un bienfait.
313. On apprend (s'instruit) à tout âge.
314. On adore plutôt le soleil levant que le soleil couchant.
315. On caresse la vache pour la traire mieux
316. On connaît le véritable ami dans le besoin.
317. On creuse sa tombe avec ses dents.
318. On dit souvent la vérité en riant.
319. On doit plaire par mœurs et non par robe de couleur.
320. On juge les gens d'après soi-même.
321. On n'apprend pas aux poissons à nager.
322. On n'a rien sans peine.
323. On ne donne rien de si bon marché que les compliments.
324. On ne fait pas d'omelette sans casser d'oeufs.
325. On ne jette de pierres qu'à l'arbre plein de fruits.
326. On ne peut être ensemble au four et au moulin.
327. On ne saurait tirer de l'huile d'un mur.
328. On n'est jamais si bien servi que par soi-même.
329. On n'est jamais trahi que par les siens.
330. On ne prête qu'aux riches.
331. On récolte ce qu'on a semé.
332. On reconnaît l'arbre à ses fruits.
333. On revient toujours à ses premières amours.
334. On touche toujours sur le cheval qui tire.
335. On trouve remède à tout, excepté la mort.

Lettre P

336. Parez un hérisson, il semblera baron.
337. Parole lâchée ne revient jamais.
338. Pas de nouvelles, bonnes nouvelles.
339. Pauvreté n'est pas vice.
340. Payer sa dette à la nature.
341. Péché avoué est à demi pardonné.
342. Pécheur a toujours peur.
343. Petit à petit, l'oiseau fait son nid.
344. Petite étincelle engendre grand feu.
345. Pierre qui roule n'amasse pas mousse.
346. Petite étincelle engendre grand feu.
347. Plaie d'argent n'est pas mortelle.
348. Plus fait douceur que violence.
349. Plus on est fous, plus on rit.
350. Plus on se hâte, moins on avance.
351. Plutôt souffrir que mourir
C'est la devise de l'homme.
352. Point (pas) de nouvelles, bonnes nouvelles.
353. Point de roses sans épines.
354. Pour une joie, mille douleur.
355. Promettre plus de beurre que de pain.
356. Porter de l'eau à la rivière (la mer).
357. Prudence (méfiance) est mère de sûreté.

Lettre Q

358. Quand Dieu donne le mal, il donne aussi le remède.
359. Quand l'arbre est tombé, tout le monde court aux branches.
360. Quand le chêne est tombé tout le monde se fait bûcheron.
361. Quand le chien et le loup s'entend, le berger a mauvais temps.
362. Quand le loup est pris, tous les chiens lui lardent les fesses.
363. Quand le vin est tiré, il faut le boire.
364. Quand on a bu la mer, on peut bien boire l'étang.
365. Quand on parle du loup on en voit la queue.
366. Quand on tient la poule, il faut la plumer.
367. Quand un chien se noie, tout le monde lui offre à boire.
368. Qui a bu boira.
369. Qui a des filles est toujours berger.
370. Qui aime bien châtie bien.
371. Qui aime Martin, aime son chien.
372. Qui aime peu, aime longtemps.
373. Qui a la panse pleine, il lui semble que les autres sont soûls (rassasiés).
374. Qui a métier, a rente.
375. Qui cherche trouve.
376. Qui conduit dans le fossé, tombe le premier.
377. Qui d'autrui prend, sujet se rend.
378. Qui demande au malade s'il veut la santé?
379. Qui dira tout ce qu'il voudra, ouïra ce que lui ne plaira.
380. Qui dit du mal de l'âne le voudrait à la maison.
381. Qui donne aux pauvres prête à Dieu.
382. Qui donne tôt donne deux fois.
383. Qui dort dîne.
384. Qui écoute aux portes entend souvent sa propre honte.
385. Qui fait la faute la boit.
386. Qui fuit peut revenir aussi, qui meurt, il n'en est pas ainsi.
387. Qui jeune n'apprend, vieux ne saura.
388. Qui manie le miel s'en lèche les doigts.
389. Qui naît fou n'en guérit jamais.
390. Qui naquit chat court après les souris.
391. Qui ne dit mot consent.
392. Qui ne risque rien n'a rien.
393. Qui oblige fait des ingrats.
394. Qui paie ses dettes s'enrichit.
395. Qui prend se vend.
396. Qui s'attend à l'écuelle d'autrui a souvent mauvais dîner.
397. Qui se couche avec des chiens, se lève avec des puces.
398. Qui s'excuse s'accuse.
399. Qui se fait brebis, les loups le mangent.
400. Qui se hâte trop se fourvoie.
401. Qui sème bon grain récolte bon pain.
402. Qui sème l'injustice récolte la haine.
403. Qui sème le vent récolte la tempête.
404. Qui se fait bête, le loup le mange.
405. Qui se ressemble s'assemble.
406. Qui se sent galeux se gratte.
407. Qui se sent morveux se mouche.
408. Qui suit les poules apprend à gratter.
409. Qui s'y frotte s'y pique.
410. Qui trop embrasse mal étreint.
411. Qui va à la chasse perd sa place.
412. Qui va doucement va loin.
413. Qui veut noyer son chien l'accuse de rage.
414. Qui vit es espérance, danse son tambourin.
415. Qui vole un oeuf vole un boeuf.

Lettre R

416. Récolter le blé quand il est mûr.
417. Regarder deux fois avant de sauter.
418. Rira bien qui rira le dernier.
419. Rien ne sèche plus vite que les larmes.
420. Rien ne sert de courir, il faut partir à point.
421. Rien n'est si dangereux qu'un ignorant ami.
Mieux vaudrait un sage ennemi.

Lettre S

422. Santé passe richesse.
423. Science sans conscience n'est que ruine de l'âme.
424. Secret de deux, secret de Dieu, secret de trois, secret de tous.
425. Sept métiers, treize malheurs.
426. Si ce n'était le "si" et le "mais", nous serions tous riches à jamais.
427. Si jeunesse savait...
428. Si tu veux la paix prépare la guerre.
429. Si vous lui donnez un doigt, il en prend long comme le bras.
430. Si vous lui donnez un pied, il vous en prendra quatre.
431. Souvent la plus belle pomme est véreuse.
432. Suffisance fait richesse.

Lettre T

433. Tant il y a de la vie, il y a de l'espoir.
434. Tant va la cruche à l'eau qu'enfin elle se brise (se casse).
435. Tel arbre, tel fruit.
436. Tel est pris qui croyait prendre.
437. Tel demandeur, tel refuseur.
438. Tel loup, tel chien.
439. Tel maître, tel valet.
440. Tel père, tel fils.
441. Tel pain, tel soupe.
442. Tel qui creuse une fosse, y tombe souvent le premier.
443. Tel qui rit vendredi, dimanche pleurera.
444. Tel roi (prince), tel peuple.
445. Tel sème qui ne recueille pas.
446. Tête de fou ne blanchit jamais.
447. Tomber de la poêle dans la braise.
448. Toujours ne dure orage ni guerre.
449. Tous les chemins mènent à Rome.
450. Tous les goûts sont dans la nature.
451. Tout ce qui brille (reluit) n'est pas or.
452. Tout ce qui vit doit mourir.
453. Tout chien est fort à la porte de son maître.
454. Tout est bien qui finit bien.
455. Tout nouveau tout beau.
456. Tout nouveau tout beau.
457. Tout passe, tout casse, tout lasse.
458. Tout vient à point à qui sait (peut) attendre.
459. Toute médaille a son revers.
460. Toute peine mérite salaire.
461. Toute vérité n'est pas bonne à dire.
462. Toutes les fois qu'il tonne le tonnerre ne tombe pas.
463. Trop de cuisiniers gâtent la sauce (la soupe).
464. Trop doux on t'avale, trop amer on te crache.
465. Trop presser nuit.

Lettre U

466. Un âne ne trébuche pas deux fois sur la même pierre.
467. Un bienfait n'est jamais perdu.
468. Un brochet fait plus qu'une lettre de recommandation.
469. Un chien regarde bien un évêque.
470. Un chien est fort à la porte de son maître.
471. Un de perdu, dix de retrouvés.
472. Un fou (fol) avise bien un sage.
473. Un homme averti en vaut deux.
474. Un loup n'engendre pas des moutons.
475. Un loup qui s'est fait agneau.
476. Un malheur amène son frère.
477. Un malheur ne vient jamais seul.
478. Un mauvais arrangement vaut mieux que le meilleur procès.
479. Un menteur n'est point écouté, même en disant la vérité.
480. Un noyé s'accroche à un brin de paille (d'herbe)
481. Un œuf aujourd'hui vaut mieux qu'un poulet pour demain.
482. Un pied vaut mieux que deux échasses.
483. Un point à temps en épargne cent.
484. Un seul témoin oculaire en vaut dix qui ont entendu.
485. Un sou amène l'autre.
486. Un «tiens» vaut mieux que deux «tu l'auras».
487. Une abeille vaut mieux que mille mouches.
488. Une fois n'est pas coutume.
489. Une hirondelle ne fait pas le printemps.
490. Une pomme gâtée en gâte cent.
491. Une poule aveugle peut quelquefois trouver son grain.
492. Une tempête dans un verre d'eau.
493. Une tête oisive est l'atelier du diable.

Lettre V

494. Variété fait beauté.
495. Ventre affamé n'a point d'oreilles.
496. Verba volant, scripta manent (Les paroles s'envolent, l'écrit demeure).
497. Vieillesse, maladie de nature.
498. Visite rare entretient l'amitié.
499. Voix du peuple, voix de Dieu.
500. Vouloir c'est pouvoir




Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×