Exercices de langue

Dans les phrases complexes, l'emploi des temps dans les propositions subordonnées dépend de la chronologie des faits à relater, mais aussi du temps du verbe de la proposition principale, qui sert de référence.

            C'est le rapport existant entre les temps des différents verbes de la phrase qu'on appelle la concordance des temps. Lorsque le verbe de la proposition principale est au présent, ou au futur ou à l'impératif, les temps des propositions subordonnées sont choisis en fonction du sens par rapport au verbe de la proposition principale. Lorsque le verbe de la proposition principale est au passé, les temps des propositions subordonées sont encore employés en fonction du sens par rapport au temps du verbe de la proposition principale, mais se trouvent modifiés par la règle de la concordance des temps.

2) Mettez à la forme voulue l'infinitif entre parenthèses:

            Les journaux ont annoncé que le président de la République (se rendre  – futur proche) prochainement en Italie. – L'expert déclara que le tableau (être) un faux. – Le professeur a dit aux élèves qu'il (falloir) qu'ils sachent ce poème par coeur. – L'enfant répétait qu'il (ne pas vouloir) aller à l'école. –  Amélie m'a écrit qu'elle (changer – passé récent) de travail et qu'elle (être) très contente de son nouveau poste parce qu'elle (faire) de nombreux déplacements à l'étranger. – Je me suis trompé de numéro. Une voix enregistrée disait qu'il n'y (avoir) pas d'abonné au numéro que je (demander). – Mon frère m'a dit au téléphone qu'il (venir) me chercher à l'aéroport. – Les Dumas ont répondu qu'ils nous (remercier) de notre invitation et qu'ils (accepter) avec plaisir de venir dîner samedi soir. – Le pianiste annonça au public qu'il (jouer  – futur proche) en bis un nocturne de Chopin. – Les enfants ont dit à leur mère qu'ils (trouver) un petit chien abandonné dans la rue et qu'ils (vouloir) le garder.

3) Mettez à l'imparfait le verbe de la principale et opérez les transformations nécessaires:

            Ils disent qu'ils seront là à trois heures si le train n'a pas de retard. – Elles espèrent que les enfants trouveront les œufs qu'elles ont cachés dans le jardin. – Penses-tu qu'ils auront mangé en chemin les provisions qu'ils ont emportées? – J'allume le chauffage puisque vous avez froid. – Quand la machine se met en marche, elle fait tant de bruit qu'on ne s'entend plus. – Ce médecin sait toujours trouver les paroles qui apaisent. – Les cigognes arrivent déjà, signe que nous auront un bel été.

4) Même exercice:

            Je ne veux pas que tu le lui dises quand tu iras le voir. – Il regrette que je sois parti sans l'attendre. – Il demande qu'on lui passe le sel. – Il prend un imperméable de peur qu'il ne pleuve. – L'enfant hurle qu'on le laisse tranquille. – Tu exiges que la chambre soit prête à ton retour? – Je ne pense pas qu'il ait déjà fini de manger. – Ils attendent que les lumières soient éteintes. – Nous déplorons que vous n'ayez pu chanter. – Il a écrit son adresse afin qu'on s'en souvienne.

 

5) Mettez à la forme voulue les infinitifs entre parenthèses:

            Je désirais que la table (être débarassée) après qu'on (finir) de manger. – Il se cachait afin qu'aucune des personnes qui (passer) sur la route ne le (voir). – J'ai demandé au jardinier qui vient chez les voisins s'il (falloir) rentrer les géraniums avant qu'il ne (geler). – Elle pensait qu'ils (mettre) du désherbant dans l'allée de peur qu'elle ne (être envahie) par le chiendent. – Les enfants attendaient dans le préau que leurs parents (venir) les chercher. – Monique pensait qu'elle (pousuivre) ses études à Toulouse jusqu'à ce qu'elle (obtenir) son diplôme. – Leur propriété est entourée d'un mur, qu'ils ont payé très cher, de sorte qu'on (ne plus apercevoir) la maison de la route. – Elle cherchait quelqu'un qui (faire) la lessive et (repasser) le linge dès que le bébé (être né).

 

 L E  D I S C O U R S  R A P P O R T É

 RÉSUMÉ:

            Selon l'intention du narrateur, le discours peut:

–        être rapporté mot pour mot. Il y a rupture: les paroles forment un tout indépendant, distingué de narration par la pnctuation (deux points, guillemets, tirets). C'est le discours direct.

–        être rapporté en substance, plus ou moins fidèlement. Il n'y a pas rupture: les paroles sont rapportées dans une complétive insérée dans la phrase narrative. Cela entraîne plusieurs modifications dans l'énoncé: les pronoms personnels, les possessifs, les temps de verbes, les adverbes et les expressions de temps et de lieu sont modifiés en fonction de celui qui rapporte le discours et du moment où il le fait. C'est le discours indirect.

–        être rapporté assez fidèlement par un procédé intermédiaire. Il peut y avoir une phrase introductrice, mais les paroles citées ne sont pas insérées dans une complétive. L'énoncé conserve cependant certaines modifications au niveau des pronoms, des temps et parfois des adverbes. C'est le discours indirect libre.

 

E X E R C I C E S

1) Dites quel type de discours contient le texte suivant:

            Cependant, Mes-Bottes, accompagné de ses deux camarades, était venu s'accouder sur la barrière, en attendant qu'un coin du comptoir fût libre. Il avait un rire de poulie mal graissée, hochant la tête, les yeux attendris, fixés sur la machine à soûler. Tonnerre de Dieu! elle était bien gentille! Il y avait, dans ce gros bedon de cuivre, de quoi se tenir le gosier au frais pendant huit jours. Lui, aurait voulu qu'on lui soudât le bout du serpentin entre les dents, pour sentir le vitriol encore chaud l'emplir, lui descendre jusqu'aux talons, toujours, toujours, comme un petit ruisseau. Dame! il ne se serait pas dérangé, ça aurait joliment remplacé les dés à coudre de ce roussin de père Colombe! Et les camarades ricanaient, disaient que cet animal de Mes-Bottes avait un fichu grelot, tout de même.                                                                              /ZOLA/

 2) Mettez au style indirect:

            «Qu'allez-vous faire cet après-midi?, a-t-elle demandé à son collègue. – «Comme elle a l'air fatiguée et comme elle doit avoir de repos!» pensions-nous pendant qu'elle nous parlait. – «Etes-vous contente de votre machine à coudre et l'avez-vous payée cher?» m'a demandé mon amie. – «Qu'est-ce que tu as pensé de l'émission de télévision de jeudi soir?», je voudrais le savoir.– «Tu m'accompagnera au cinéma demain?» lui a demandé son frère. – Il a annoncé à sa mère: «Je pars finir mes études à Paris l'année prochaine. – Dans son discours à ses employés, le directeur a confirmé: «N'ayez aucune crainte, vous aurez tous une augmentation de 3 pour cent d'ici deux mois». – Après plusieurs heures d'interrogatoire, l'inculpé est passé aux aveux: «Oui, c'est moi qui ai maquillé l'immatriculation de la voiture». – L'employé de mairie m'a affirmé: «Vous recevrez votre fiche sous huitaine. Je n'ai plus qu'à la faire tamponner et signer par le maire». – J'ai tenu à lui demander: «Seriez-vous allée à cette soirée sans la permission de votre mère?».

3) Même exercice:

            Le professeur a dit aux élèves: «L'examen aura lieu le 25 mai».– L'employé répond au voyageur: «Je peux vous réserver une place dans le train de 16 h 3O».– Les deux touristes expliquent à l'agent de police: «Nous nous sommes trompés de direction et nous ne savons pas comment rentrer à notre hôtel». – Nathalie a dit à ses parents: «Je vais à la patinoir avec mes amies et je rentre vers 7 heures». Et elle a ajouté: «Il y aura une compétition et j'espère bien obtenir un bon classement». – L'enfant a dit à son père: «J'aimerais bien avoir une bicyclette neuve». – Le directeur du théâtre annonce: «L'acteur qui devait jouer le rôle de Ruy Blas est malade et il sera remplacé par X».

4) Le message rapporté par des personnages différents:

            Jean-Pierre s'adresse à Véronique:«Mes parents me proposent d'aller trois jours à Hyères avec eux. Ils seraient très heureux que tu viennes avec nous. On prendrait leur voiture qui est assez grande. Moi, ça me ferait plaisir que tu nous accompagnes».

–        Jean-Pierre rapporte ses paroles à ses parents.

–        Véronique rapporte les paroles de Jean-Pierre à sa mère.

–        La mère de Véronique en parle à son mari.

5) Dites, comment est introduit le discours rapporté:

            De l'avis de la police, l'incendie serait d'origine criminelle. – Selon les médecins, il y a une incompatibilité entre ce traitement et le malade. – Pour M. Martin, cette histoire n'est guère plausible. – Au dire des voisins, le jeune homme se livrait depuis longtemps à des activités illicites. – D'après les enquêteurs, l'attentat aurait été commis par un groupe de fanatiques. – Selon l'opinion de cet homme politique, une telle attitude serait de la pure démagogie. – A entendre ses proches collaborateurs, ce serait un personnage très pusillanime. – D'après le discours du maire, notre ville serait bientôt équipée de nouveaux logements sociaux. – A en croire sa famille, c'est un bourreau de travail. – D'après le témoignage des personnes présentes au moment de l'accident, la collision aurait pu être évitée.

6) Mettez au style indirect:

–        Mercredi dernier notre fils Olivier nous a téléphoné d'Algérie: «Je suis bien arrivé». Cette semaine nous avons reçu une lettre de lui nous disant: «Je me suis installé aujourd'hui dans la maison que François et moi allons habiter pendant la durée de notre stage à la raffinerie. Il écrivait également: «Hier, le directeur nous a fait visiter l'usine et nous a présentés à quelques cadres de l'entreprise». Enfin il ajoutait: «Nous irons à la plage demain et nous commencerons notre travail lundi prochain».

–        Charlotte qui suit un cours d'anglais à Oxford a téléphoné la semaine dernière à sa mère. Elle lui a dit: «J'ai trois heures de cours par jour le matin et, l'après-midi, je suis libre pour travailler ou faire du sport». Elle lui a raconté également: «Le week-end dernier, je suis allée à Londres avec des camarades de classe. Nous y retournerons le week-end prochain».

7) Le discours rapporté à des moments différents:

            Le père s'adresse à son fils. «Je dois te dire que ton attitude me surprend beaucoup. Tu passes un concours dans trois semaines. Hier, tu es sorti avec tes camarades; la semaine prochaine tu pars en Angleterre. Je sais bien que tu n'es plus enfant, mais souviens-toi de ce qui est arrivé à ton frère il y a deux ans et combien il avait regretté d'avoir perdu son temps. Je t'en prie ne gâche pas ton avenir!».

–        Quelques heures après le fils rapporte à un ami ce que lui a dit son père.

–        Six mois après, le père rapporte ses paroles à un collègue. (Plusieurs verbes introducteurs seront nécessaires).

8) Transposez les phrases suivantes du discours indirect au discours direct:

            La vendeuse m'a répondu que la collection d'hiver allait arriver la semaine suivante. – Les touristes ont dit qu'ils voulaient absolument voir la cathédrale. – David m'a dit que il avait justement vu ce film la veille. – L'infirmière a demandé aux visiteurs de ne pas faire du bruit. – L'homme politique a déclaré qu'il se présenterait aux élections législatives. – Marie-Noëlle m'a dit que sa mère était malade et qu'elle devait s'occuper de se frères et sœurs. – A la préfecture de police, on lui a dit de revenir le lundi suivant. – La météo a annoncé qu'il y aurait des orages en fin de journée. – J'ai promis aux enfants que je les emmrnerais aux ZOO. – Agnès affirme qu'elle n'a jamais le mal de mer en bateau.

9) Même exercice:

            Pascal a dit que l'homme est un roseau, mais un roseau pensant. – Maître Cornille criait de toutes ses forces qu'on voulait empoisonner la Provence avec la farine des minotiers. – Si quelqu'un affirme qu'on peut s'enrichir sans travailler, le croiriez-vous? – Nos maîtres nous repètent que l'instruction est un trésor. – Dieu dit à Moïse qu'il frappât le rocher et qu'il en jaillirait de l'eau.– Avant de mourir, le laboureur de la fable dit à ses fils qu'ils se gardent de vendre leur champ, qu'un trésor était caché dedans et qu'un peu de courage le leur faisait trouver.

10) Même exercice:

            Mon oncle m’a demandé ce que je faisais, où je courais et si j’avais pensé à l’inquiétude de mes parents quand ils me voyaient m’agiter de la sorte. Il m’a supplié de reprendre mes esprits et de songer que le lendemain j’aurais besoin de toutes mes forces et de tout mon calme.

11) Formulez le message au style direct sans réutiliser le verbe introducteur:

            La maîtresse de la maison a demandé aux invités de s'asseoir. – Elle l'a supplié de renoncer à ce projet. – Le professeur a demandé aux élèves de prendre une feuille de papier. – Elle l'a menacé de le quitter. – Il les avait avertis que le cours n'aurait pas lieu la semaine suivante. – Le notaire a accepté que l'entrevue serait reportée à huitaine. – Il a suggéré qu'on se retrouve au café après la conférence. – Il s'est justifié en disant qu'il avait donné l'ordre de ne plus utiliser cette machine. – Elle m'a promis que le manuscrit serait tapé avant la fin de la semaine. – Il a réclamé impérativement que la presse publie un démenti à ses propos.

12) Texte à transposer au discours indirect:

            Un peintre célèbre, retiré dans un village de Provence, a reçu un jour la visite d'une jounaliste. Celle-ci a demandé tout d'abord: «Pourquoi avez-vous quitté Paris? Qu'est–ce qui vous a attiré dans cette région?»

            Le peintre a répondu: «Paris, bien sûr, permet des rencontres lorsqu'on cherche à se faire connaître, mais, à mon âge, on aime surtout la tranquillité propice au travail. Ce qui m'a plu dans ce pays, a-t-il ajouté, ce sont les couleurs et la qualité de la lumière».

– Serait-il possible que je visite votre atelier? a demandé la journaliste.

            – Je vous le ferai visiter bien volontiers, a répliqué le peintre, parce que je suis toujours heureux qu'on s'intéresse à mes oeuvres.

13) Texte à transposer au discours indirect:

            Tante Lucie m'a dit l'autre jour que son mari et elle voudraient m'offrir un cadeau pour mon mariage et elle m'a demandé ce que je désirais. J'ai répondu que Nicolas et moi, nous allions déposer une liste de mariage dans un grand magasin, mais qu'elle pouvait aussi nous faire un cadeau plus personnel.

14) Indiquez les passages au style indirect libre et transposez les au style indirect ordinaire:

–         Des députés du peuple rat vinrent trouver le rat retiré du monde et lui demandèrent quelque aumône légère: ils allaient en terre étrangère chercher du secours contre le peuple chat; leur capitale Ratapolis était bloquée; on les avait contraints de partir sans argent, attendu l'état indigent de la république attaquée; ils demandaient fort peu, certains que le secours serait prêt dans quatre ou cinq jours. /LA FONTAINE/

–         Tante Louise vint prendre de nos nouvelles: elle avait appris nos embarras; comment se serait-elle dispensée de nous faire une visite? N'avait-elle pas bien des raisons de nous montrer son affection? Elle s'offrait à nous aider de tout son pouvoir; Dieu d'ailleurs nous soutiendrait. /GREVISSE/

15) Transformez les phrases suivantes par l'emploi du style indirect libre:

–        Une femme s'est présentée et a raconté que le malheur l'avait frappée, que son mari était malade, que ses enfants manquaient de vêtements, que son loyer n'était pas payé, qu’elle était absolument sans ressources.

–        L'hiver venu, la cigalle est allée trouver la fourmi et a dit qu'elle souffrait  cruellement de la faim, qu'elle suppliait sa charitable voisine de lui prêter quelques grains, qu'elle la payerait sans faute avant l'août.

16) Distinguez les trois formes du discours:

            Elle nous demanda si, par hasard, nous n'avions pas du vieux linge et de   vieux souliers: elle tirerait parti de tout. /FRANCE/ – Il se repentait de n'avoir pas pris son fils par la main, de ne l'avoir pas emmené à la campagne. Il lui aurait appris à aimer les animaux, les arbres, il lui aurait dit devant les choses simples de la nature, de ces paroles, qui sont des semences éternelles. «Car il n'est pas méchant! s'affirmait-il à lui-même, il est spontané, généreux ...alors!. /CHATEAUBRIAND/

 Source : www.phil.muni.cz

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×