Lire Plus Vite Et Mieux

Ca y est, nous y voilà. Le premier outils de la méthode fonctionnelle d’apprentissage de Tony Buzan. Pour bien comprendre comment lire vite, arrêtons-nous 30 secondes pour voir ce qu’est vraiment la lecture et pourquoi nous avons appris à lire lentement.

Définition

Voici la définition du verbe lire dans le dictionnaire (définition tirée de l’excellent dictionnaire Antidote pour iPhone) :

  • Identifier les signes graphiques d’un système d’écriture en parcourant des yeux.
  • Reconnaitre les caractères ou les mots d’une langue.
  • Prendre connaissance par la lecture.

 

C’est une première définition générale. Mais pour aller plus loin, Tony Buzan nous propose une définition en 5 étapes :

  1. L’indentification : c’est reconnaitre les symboles.
  2. La perception sensorielle : comprend la perception des lettres par l’œil et la transmission de cette image au cerveau.
  3. Intégration des connaissances : compréhension du sens des mots et mise en relation avec ce qui est déjà connu.
  4. Intégration dans référence : il s’agit de la réaction du lecteur à ce qu’il lit. Cette réaction est consciente ou inconsciente et comprend l’analyse, la critique, l’évaluation, la sélection voir le rejet des informations lues.
  5. L’ ancrage : c’est la mémorisation de cette nouvelle information dans la base de connaissance du cerveau.

A partir de là, on peut se demander pourquoi lit on lentement. Est-ce naturel ?

Il y a deux réponses à ces questions.

La première cause est à imputer à notre manque de connaissance du fonctionnement de l’œil et du cerveau.

Et deuxièmement, les méthodes classiques d’apprentissage brident la vitesse de lecture.

L’enfant apprend d’abord à déchiffrer les mots grâce à la méthode de lecture globale ou alphabétique. Ensuite on lui demande de lire « dans sa tête » en enlevant le doigt qui lui permettait de parcourir le texte.

D’après la définition ci-dessus, ces méthodes d’enseignement ne prennent en compte que l’indentification, l’intégration des connaissances et la compréhension. Plus grave encore, elles induisent 2 erreurs fondamentales qui ralentissent la lecture : la subvocalisation et les retours en arrières.

 

La subvocalisation, c’est lire « dans votre tête », prononcer les mots avec votre pensée sans émission de son audible. Le débit de paroles vocalisées ou subvocalisées est très nettement inférieur au nombre de mots que l’œil peut percevoir. Supprimer cette voix intérieure pendant la lecture, c’est déjà lire plus vite.

 

L’œil ne lit pas en balayant. Il fait des bonds successifs sur la ligne, comme s’il prenait une photo panoramique. Pour vous en convaincre, faite le test du cercle. Demandez à une personne en face de vous de suivre du regard un cercle imaginaire en face d’elle. Vous constaterez que ses yeux ne décrivent pas un cercle mais une série de sauts suivant une trajectoire plus ou moins circulaire.

On pourrait croire que l’œil parcourt chaque ligne en faisant quelques bonds en avant. En fait, il fait régulièrement des retours en arrière pendant la lecture. Cela nuit à la vitesse de lecture mais aussi à la compréhension du texte.

  

Les solutions.

Il était vraiment important de faire le point sur les problèmes qui entravent votre lecture. À partir de ce constat, vous allez pouvoir mettre en œuvre des solutions simples mais très efficaces.

 

 

  1. Premièrement, utilisez un guide visuel. Revenez à votre réflexe naturel de lire avec votre doigt. Non pas en parcourant les lignes de façon continue mais en lui faisant parcourir des bonds successifs. Vous supprimerez ainsi les retours intempestifs en arrière.
  2. Ensuite ne lisez pas mot à mot mais efforcer-vous de lire par groupe de mots. À chaque saut de votre guide visuel, votre œil photographiera un groupe de mot.
  3. Enfin, supprimez définitivement la subvocalisation. Arrêtez de lire dans votre tête et au contraire, lisez silencieusement. Cela demande plus ou moins d’entrainement selon les personnes. Mais à raison d’une demi-heure de lecture par jour, vous l’aurez totalement supprimée dans une semaine.

Note personnelle :

Si vous savez le faire, utilisez votre regard périphérique pendant la lecture. Ce mode de vision calme le mental (très bien pour éviter la subvocalisation) et permet d’élargir les groupes de mots lus à chaque saut du guide visuel.
Grâce à ces conseils et à un peu d’entrainement, vous êtes assuré de doubler votre vitesse de lecture très vite. Une heure ou deux de pratique devrait suffire.
Vous remarquerez aussi que l’œil se fatigue moins en supprimant les retours en arrière et que vous serez porté par le rythme.

Perfectionnement.

  • Après avoir maitrisé les techniques ci-dessus, vous pourrez essayer les quelques astuces de Tony Buzan pour vous perfectionner et devenir un « lecteur d’élite ».
  • Lisez plusieurs lignes à la fois en élargissant votre champ visuel.
  • Utilisez un métronome pour garder le rythme.
  • Essayer la lecture hyper rapide pendant quelques minutes. Puis relisez à un rythme plus lent mais au-delà de votre rythme de lecture habituel.
  • Renforcez votre motivation en morcelant votre progression. Donnez-vous comme objectif d’augmenter votre vitesse de lecture de 20 mots par minutes lors de votre prochaine session d’entrainement par exemple.

Votre programme d’une semaine pour lire plus vite.

  1. Calculez votre vitesse moyenne de lecture.
    1. Prenez un texte et lisez le pendant 1 min, chrono en main.
    2. Comptez ensuite le nombre de mots des 10 premières lignes.
    3. Divisez ce nombre par 10 pour obtenir le nombre de mots moyens par ligne.
    4. Multipliez ce nombre par le nombre de ligne que vous avez lu en une minute.
    5. Voilà, vous avez votre vitesse moyenne de lecture. Calculez cette vitesse chaque jour la première semaine et conservez ces résultats pour voir votre progression.
    6. Utilisez un guide visuel. Vous avez le choix : doigt, stylo, marque-pages, etc…
    7. Lisez en photographiant silencieusement les mots. Entrainez-vous à supprimer la subvocalisation.
    8. Lisez par groupe de mots. Au fil des jours ne faites plus que 2 ou 3 sauts par ligne.

[url]http://www.apprendre-vite-et-bien.com/[/url]

Ajouter un commentaire

×