3-AS - Sujet de composition

Sujet proposé par le collegue Adnane

Série : 3 année Lettres et Langues

Durée de l'épreuve : 3 heures

 

Composition du deuxième trimestre 

      Le débat du clonage vient d’être remis sur scène en raison de l’annonce officielle de cinq grossesses en cours aux Etats-Unis, obtenues par implantation d’un embryon clone.     Le 11 novembre 1997, l’Unesco a adopté une déclaration universelle sur le génome humain et les droits de l’Homme, qui stipulait que le clonage humain est une « offense à la dignité humaine ». Cette déclaration a été confirmée par la Commission européenne de Bruxelles le 28 mai suivant….

     Jusqu’ici, le clonage a été ressenti au niveau public comme une biotechnologie diabolique à ranger dans le même tiroir que les OGM (organisme génétiquement modifiés). Alors que dans  l’élaboration des OGM, il ya remaniement artificiel de la chaîne ADN d’une espèce, avec possibilité de création d’espèces nouvelles potentiellement dangereuses, dans le clonage, le code génétique initial est entièrement respecté. Il s’agit d’une copie conforme. Plutôt que d’avoir des réactions épidermiques de rejet subjectif, il convient de comprendre ce qu’est le clonage.

      Le clonage se fait souvent par simple scission de l’embryon. C’est  le mode de reproduction de toutes les bactéries, d’un grand nombre de plantes, de certains insectes et de quelques reptiles. Ainsi, les vrais jumeaux humains sont des clones.

      Fabriquer un clone semble donc être très simple : on prélève n’importe quelle cellule d’un animal, on récupère son noyau que l’on injecte dans un ovule (dernier stade de maturation de l’ovocyte) énuclée, on soumet l’ensemble à un champ électrique qui fusionne le noyau et l’ovocyte et donne un embryon qu’il suffit de placer dans l’utérus d’une mère porteuse. Malheureusement, chaque étape réduit les chances de succès. Prés de la moitie des clones ont des problèmes d’immunité ou des problèmes cardiaques dès la naissance. Mais est ce pour cela que cette piste doit être condamnée alors qu’elle n’en est qu’à ses premiers balbutiements ?

      Les applications potentielles sont nombreuses sans compter toutes celles qui nous échappent dans l’état actuel de nos connaissances :

-          Clonage d’animaux et de plantes en voie de disparition.

-          Expérimentation effectuées sur des cellules prélevées sur un individu malade et clonées dans le but de trouver un traitement efficace.

-          Culture d’organes de remplacement. Une application qui pourrait définitivement régler les problèmes de rejets de greffes d’organes mais aussi les problèmes liés au trafic d’organes.

        Il s’agit enfin de préciser que le clonage est sensé respecter les schémas naturels de la vie alors que la technologie des OGM effectue des combinaisons aléatoires, chimériques, ne respectant rien.

     Hélas, comme pour la plupart des innovations scientifiques et techniques, il est à craindre que, une fois de plus, le manque de sagesse des investisseurs les amène à utiliser cette avancée sans tenir compte des lois de la vie, à des fins déplorables.

     Alors à vous d’être vigilant. Le clonage n’est ni bon ni mauvais, il sera simplement ce que l’on en fera.

               Michel DOGNA, Santé pratique n°22. Le journal de la médecine naturelle. 

                                                  Samedi 11 octobre 2003

 

I)- Compréhension de l’écrit : (12 points)

1) – Quel est le thème abordé dans le texte ?

2)- Relevez trois matériaux naturels sur lesquels se fait le clonage.

3)- Classez les expressions suivantes dans le tableau :

- Combinaisons aléatoires. – code génétique respecté.- nouvelles espèces dangereuses. – Copie conforme.

Les OGM

Le clonage

 

 

 

 

  4)- Quelles sont les positions présentées par l’auteur dans le 2ème et 3ème  paragraphes.

 5)- Atténuez l’expression suivante pour lui ôter son caractère choquant : «  biotechnologie diaboliques. »

6)- Par les termes suivants, l’auteur cherche-t-il à convaincre ou à persuader ?

- La dignité humaine.  – Remaniement artificiel de la chaîne d’ADN ;

7)- L’auteur est-il pour ou contre le clonage ? Par quels arguments justifie-t-il son point de vue ?

8)- Selon l’auteur, à quelle condition le clonage pourrait-il être bénéfique ?

9)- « Le clonage est sensé respecter le schéma naturel de la vie alors que la technologie des OGM effectue des combinaisons aléatoires.

Identifiez le rapport exprimé puis remplacez le mot de liaison par un autre de même sens.

10)- « A vous d’être vigilant.  – Il sera ce que l’on en fera. » Que remplacent les pronoms soulignés.

11)- Donnez un titre au texte.

 

II)- Expression écrite : (08 points)

 Traitez un sujet au choix :

1)- Faites le compte rendu critique du texte.

2)- Vous participez à un débat sur le clonage humain. Justifiez votre point de vue par trois ou quatre argument.

Ajouter un commentaire

×