3AS_Composition N°2- Sujet proposé par le collègue Djezzar Mohamed

Lycée Merrouani Djillali ( 2010/2011 ) 
Niveau: 3ème L et Ph                                          
Durée :2 heures  
 
Epreuve de Français N° 2  (sujet I) 
 
Texte :  
 
     La résonance mondiale des jeux Olympiques (gros titres dans les journaux, émissions télévisées, etc.) montre l’importance démesurée qu’ont prise les spectacles sportifs dans la mentalité contemporaine. La littérature, l’art, la science et jusqu’à la politique pâlissent devant les exploits des « dieux du stade ». 
 
     Je ne méconnais pas la valeur humaine du sport. Sa pratique exige de solides vertus de l’esprit : maîtrise de soi, rigueur, discipline, loyauté. La compétition sportive est une école de vérité :la toise, le chronomètre, le poids du disque ou l’haltère éliminent d’avance toute possibilité de fraude et toute solution de facilité. Aussi, une faible marge de contingence* mise à part(indisposition passagère ou influence du climat), la victoire y va-t-elle infailliblement au meilleur, ce qui est loin d’être le cas dans les autres compétitions sociales, par exemple dans la bataille électorale ou dans la course à l’argent et aux honneurs. Un homme politique peut faire illusion sur ses mérites ; un sportif est immédiatement sanctionné par les résultats de son effort. Ici , le vrai et le véritable ne font qu’un… 
 
     Cela dit, je vois dans cet engouement exagéré pour le sport le signe d’une dangereuse régression vers le matérialisme et un matérialisme rêvé plutôt que vécu. 
 
     Expliquons-nous. J’ai parlé des vertus sportives. Mais l’unique but de ces vertus est d’exceller dans un domaine qui non seulement nous est commun  avec  les animaux, mais où les animaux nous sont infiniment supérieurs. Je disais que le sport exclut la fraude. Ce n’est plus tout à fait vrai. La fièvre malsaine du record dicte souvent l’emploi d’artifices malhonnêtes. 
 
     Mais il y a pire. C’est précisément à une époque où les hommes, esclaves des facilités dues à la technique, n’avaient jamais tant souffert du manque d’exercice physique qu’on voit se développer cet enthousiasme délirant pour les manifestations sportives. Des gens qui ont perdu le goût et presque la faculté de marcher ou qu’une panne d’ascenseur suffit à mettre de mauvaise humeur, se pâment devant l’exploit d’un coureur à pied. Des gamins qui ne circulent qu’en pétrolette font leur idole d’un champion cycliste ; on rêve de performances magiques et de records pulvérisés sans bouger le petit doigt ; l’effervescence cérébrale compense la paresse musculaire… 
 
     Le sport est une religion qui a trop de croyants et pas assez de pratiquants. Remettons-le à sa place, c’est-à-dire donnons –lui un peu moins d’importance dans notre imagination et un peu plus de réalité dans notre vie quotidienne.   
 
Gustave THIBON, L’Equilibre et l’Harmonie, 1976. 
 
 
* Contingence : hasard 
 
Questions : 
 
I. Compréhension : (13 points)  
1.       Relevez les marques de présence de l’auteur dans le texte puis dites quelle est la thèse qu’il avance dans une phrase personnelle ? 
 
2.       Est-ce que l’auteur est intégralement contre le sport ? Justifiez votre réponse par une phrase du texte. 
 
3.       Dans le 4ème paragraphe l’auteur  critique deux points positifs du sport -qu’il a déjà avancés dans le 2ème    paragraphe- les quels ? 
 
4.       « Cela dit, je vois dans cet engouement exagéré pour le sport » 
 
Retrouvez dans le 5ème paragraphe une expression équivalente de l’expression soulignée dans la phrase ci-dessus. 
 
5.       Quelle est selon l’auteur la relation entre (l’homme , le sport et l’animal ) ? Donnez deux exemples de sports où l’homme veut égaler l’animal dans certaines capacités. 
 
6.       Dans le paragraphe de conclusion, l’auteur emploie une métaphore qu’il a déjà utilisée dans le premier paragraphe. Relevez ces deux métaphores puis expliquez la dernière. 
 
7.       Proposez un titre pour ce texte. 
 
II. Expression écrite : (07 points) 
 
Choisissez l’un des deux sujets ci-dessous : 
 
Sujet 1 : Rédigez en une dizaine de lignes , le compte-rendu objectif de ce texte et qui sera publié dans la rubrique sport du journal de votre lycée. 
 
Sujet 2 :  « Le sport est une religion qui a trop de croyants et pas assez de pratiquants ». 
 
Quels remèdes (solutions) peut-on, à votre avis , envisager pour convaincre les jeunes de la pratique du sport avec sa valeur humaine. Renforcez votre réponse par trois arguments illustrés d’exemples. 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.