C.R.C - exemple

Post de la collègue rosalinda sur "Français au lycée Algérie"

Dans le texte intitulé « les femmes algériennes dans les camps » extrait du recueil « Récits de feu, l’historien Mahfoud Kaddach  présente  le témoignage d’une ancienne détenue sur la souffrance (la situation infernale) des femmes dans la prison.

   En s’appuyant sur la description des bons moments vécus au sein des camps,le témoin met en valeur la bravoure et l’hardiesse des captives, en dépit de la misère  et de  l’amertume.

    Une souffrance extrême qui est due, d’après le narrateur, à une longue liste noire. A l’en tête,  l’homme à la cagoule, un traitre qui noircit les jours des femmes avec sa visite quotidienne au camp ,afin de délivrer un complice et le prendre avec lui.

    A la fin, et à travers une description physique et morale, le témoin insiste sur l’anormalité de leurs gardiens : des inadaptés ou des complexés qui s’entretuent tout le temps .Une scène qui crée une grande joie chez les prisonnières.

     Pour conclure, je peux dire que l'auteur a pointé du doigt une réalité historique  dont les plaies restent encore ouvertes et qui nous touche de près, nous, génération d'aujourd'hui. En effet, je ne peux que lui partager la déchirure du passé à savoir la situation infernale des femmes écrouées et je m’incline devant leur   foi inébranlable, pour dire que la femme algérienne est un monument  d’Héroïsme.

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×