La Lettre de motivation

Quelques conseils pour rédiger votre lettre de motivation

La lettre de motivation est le premier contact qu'aura votre recruteur avec votre dossier de candidature. Elle accompagne votre CV, et comme lui doit se construire autour de trois mots-clés : l'originalité, la concision, l'efficacité.
Car la première phrase de votre lettre de motivation, si elle accroche le lecteur, elle va améliorer vos chances de réussite. Une bonne lettre de motivation doit être courte : entre quinze et vingt lignes, en tout cas pas plus d'une page. Elle ne doit pas être une répétition de votre CV. En effet, lorsqu'on lit un CV, on cherche à être informé ; lorsqu'on lit une lettre de motivation, on cherche à être convaincu. Les deux documents sont donc complémentaires.
Inutile de chercher un modèle-type : il n'existe pas ! De toute façon cela tuerait l'originalité... Vous pouvez toutefois vous accrocher à quelques règles qui sont souvent liées au bon sens.

En général, si aucune directive contraire ne vous a été donnée, la lettre de motivation est manuscrite, et bien sûr lisiblement signée. Il faudra donc soigner l'écriture et veiller à la correction de l'orthographe et utiliser des stylos à encre noire ou bleue.
En haut à gauche :

vos nom, prénom
adresse
n° de téléphone
adresse e-mail


En haut, à droite ou au milieu (un peu plus bas que vos références) :


             nom du destinataire

              (Monsieur ou Madame

        en toutes lettres)
sa fonction
son adresse


Dater (au-dessus ou au-dessous de l'adresse du destinataire).
Noter les références de l'annonce par laquelle vous avez pris connaissance de l'offre. (annonce n° , circulaire n°...). (facultatif)
Aérer : commencer la rédaction du corps de la lettre après le premier tiers de la page, laisser une marge à gauche assez large, sauter une ligne pour séparer les paragraphes.
Rédiger des phrases courtes.
Conserver une copie de votre lettre.

Il est bon que la première phrase parle de ce qui intéresse le recruteur : l'entreprise, le poste, le type de travail. (Vous recherchez un adjoint administratif susceptible de travailler au Rectorat (...) pour y effectuer des tâches relevant de (....).)
Vous montrez ainsi que vous vous êtes renseigné sur la structure pour laquelle vous postulez.

Le deuxième paragraphe indiquera pourquoi vous pensez correspondre à la demande. ( Outre une formation dans le domaine de (...) , j'ai déjà effectué plusieurs stages, contrats, emplois, ...)
Il est question de rassurer concrètement le recruteur sur vos compétences, sur votre savoir-faire.

Le troisième paragraphe relève du domaine de l'argumentation et doit donner des preuves de vos aptitudes et de vos motivations pour le poste. (mettre en valeur les qualités qui conviennent au poste : disponibilité, sens du service public, discrétion, ténacité ...)
Il faut convaincre le recruteur que vous êtes le meilleur pour ce poste.

L'écueil essentiel réside dans le style : il faut être précis sans paraître « matraqueur », être déférent sans être obséquieux, être « accrocheur » sans paraître prétentieux, éviter les supplications et les allusions d'ordre privé. Pour atteindre ces objectifs, il est préférable d'utiliser des mots et des tournures de phrase simples, et des formules actives et personnelles plutôt que passives (ne pas dire : « il me serait agréable de travailler dans l'Éducation nationale parce que »..., mais plutôt « je souhaite intégrer... »).
Un autre écueil serait d'être en contradiction ou en inadéquation avec votre CV. Par exemple, si vous prétendez pouvoir travailler à l'accueil des étrangers, ce sera plus crédible si la connaissance d'une ou plusieurs langues étrangères figure sur votre CV ; ou si vous avez des activités associatives en liaison avec l'étranger ; ou si vous avez signalé votre passion pour les voyages culturels...

Ne pas oublier bien sûr la formule de politesse, qui doit reprendre l'en-tête (Monsieur, Madame, selon le cas). Pas de « dans l'attente de », ni de « en vous souhaitant bonne réception » : la politesse n'est liée à aucune condition !
Exemple : « Je vous prie de croire, M..., à l'assurance de ma considération. » Ou « Je vous prie d'agréer, M..., l'expression de mes sentiments respectueux ».

Comme le CV, la lettre de motivation est un exercice difficile. Les deux exercices exigent une préparation importante mais commune : il faut d'abord s'interroger sur soi-même (définir son profil, ses atouts, hiérarchiser ses qualifications par rapport au poste), puis s'interroger sur le poste pour lequel on postule, puis croiser les deux analyses. Enfin il faut rédiger, afin d'être clair et convaincant.
Il faut donc accepter de passer du temps à ces exercices, et ne pas hésiter à les faire et les refaire jusqu'à ce qu'ils vous satisfassent.

Plus vous aurez travaillé l'organisation de votre CV et la rédaction de votre lettre de motivation, plus vous serez à l'aise lors de la phase finale de l'entretien.

 

À vos stylos donc, et bon courage !

Source : Internet


 

Sous-pages :

Commentaires (1)

seotons

Super, merci ! J'en parlerai autour de moi de cette page =)

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.