L'effet de serre en quelques mots

Comme une vitre autour du globe

À la distance qui la sépare du Soleil, la Terre devrait être une planète de glace (-18°C). Pourtant, la température moyenne à la surface du globe est de + 15° C. Pourquoi ? Parce que l’atmosphère qui nous enveloppe joue le rôle d’une vitre, à travers laquelle le Soleil réchauffe le sol et qui empêche cette chaleur de repartir dans l’espace. C’est cela, “ l'effet de serre ”.

Des gaz en quantité infime, mais essentiels

La vapeur d’eau contenue dans l'air est responsable des deux tiers de l’effet de serre. Mais certains gaz, même présents en très très faible quantité, participent aussi à cet effet. Ce sont surtout le CO2 (dioxyde de carbone ou gaz carbonique), le méthane, le protoxyde d’azote, l'ozone de la basse atmosphère - une sorte de "super oxygène" - et les composés dits CFC.

Un chauffage vieux comme le monde

Dès la formation du système solaire, il y a 4,6 milliards d’années, l’effet de serre a régné sur le climat de notre planète. Mais depuis sa composition primitive, l’atmosphère a beaucoup évolué. En particulier, la photosynthèse des premières plantes, en abaissant progressivement la teneur en CO2, a aidé à maintenir sur la Terre une température favorable à la vie.

Un phénomène amplifié par l’homme

À l'origine très naturel et précieux pour l’équilibre de la Terre, l'effet de serre peut être amplifié si les teneurs des gaz qui en sont responsables augmentent. Et c'est justement ce que produisent nos activités humaines. Cette augmentation de " l'effet de serre " due à nos rejets polluants est inquiétante pour l'avenir de notre climat.

http://www.jeanlouisetienne.com

 


 

 

Il s’agit d’un phénomène de piégeage du rayonnement infrarouge émis par la Terre qui entraîne un réchauffement progressif de l’atmosphère.

Les radiations solaires qui pénètrent l’atmosphère atteignent le sol (70 % des 1360 W/m2 qui arrivent initialement sur notre planète). La surface de la Terre ainsi réchauffée, produit un rayonnement infrarouge absorbé par certains gaz composant l’atmosphère, les Gaz à Effet de Serre (GES). A leur tour, ceux-ci rayonnent en partie cette énergie vers le sol.

Ces radiations élèvent encore la température terrestre. Ce phénomène est appelé «l'effet de serre» par analogie avec les mécanismes mis en oeuvre dans les serres végétales dont le matériau est transparent aux radiations solaires et opaque aux rayonnements issus de l’intérieur de la serre.

L’effet de serre est donc indispensable à la vie. Sur terre, l’élévation de la température, liée à l’effet de serre, est de 35°C, amenant ainsi la température moyenne à 15°C (sans cet effet de serre cette température ne serait que de -20°C).Mais les activités humaines entraînent une augmentation importante des GES, naturellement peu abondants (1 % H2O, 0,03 % CO2, 0,0001 % CH4) et donc une augmentation de l’effet de serre. Cet effet de serre additionnel élève la température du globe et peut provoquer notamment la fonte des glaciers et l’élévation du niveau des eaux.


Source : http://environnement.ecole.free.fr


Ajouter un commentaire