Georges Perec, Théâtre 1 – L’Augmentation,1981

Vous êtes allé voir votre chef de service et votre chef de service était là. Vous avez frappé et on vous a ouvert. Vous êtes entré et l’on vous a demandé ce qui vous amenait et l’on vous a offert un siège. Vous êtes assis en face de votre chef de service.

Décontractez-vous, respirez profondément, essuyez la sueur qui ruisselle sur votre visage, maîtrisez les tremblements nerveux qui font s’entrechoquer vos genoux, rappelez-vous qu’il n’est pas nécessaire d’espérer pour entreprendre ni de réussir pour persévérer, exposez votre cas d’une voix intelligible et avec le maximum de concisions et de clarté ; sachez trouver les mots qu’il faut pour convaincre, mettez tout en œuvre pour remuer le cœur de pierre de votre Chef de Service, mais tentez de conserver jusqu’au bout un peu de cette dignité et de cette fierté qui font de vous un citoyen conscient de ses devoirs et de ses besoins. Ne vous jetez pas aux pieds de votre Chef de Service ; ne lui embrassez pas les genoux.

Dîtes lui que vous en avez gros sur le cœur et la patate, que vous n’arrivez pas à joindre les deux bouts, que ce n’est pas pour vous que vous venez implorer mais pour votre épouse usée par les ménages, et vos cinq enfants que la maladie guette.

La rougeole.

La scarlatine.

Les oreillons.

La jaunisse.

La poliomyélite.

La myxomatose.

Les aphtes.

La débilité.

L’anémie graisseuse.

Les tumeurs du troisième ventricule.

L’endocardite infectieuse.

Les pieds plats.

Représentez lui qu’embauché à l’âge de 14 ans comme assistant-coursier non qualifié aux appointements de 11872francs légers mensuels, vous n’êtes aux termes de 37 années de bons et loyaux services, parvenu qu’au poste de sous-commis principal faisant fonction d’attaché d’études délégué dans les fonctions d’assistant au sous-directeur des services centraux d’implantation, de statistique et de prospective, catégorie 3, 8e échelon, groupe 2, classe C, indice corrigé 315, soit un salaire réel, déduction faite des charges sociales afférentes et de diverses contributions imposées au titre du 5e Plan, de 772 francs lourds, 00 nouveau centime.

Ou bien votre discours va convaincre votre Chef de Service

Si votre discours convainc votre Chef de Service cela pourrait être bon signe.

Mais si votre discours ne convainc pas votre Chef de Service, cela n’avancera certainement pas votre affaire.

Or, il est bien évident que vous n’arriverez pas à convaincre, comme ça, du premier coup, votre Chef de Service. Où irait la vaste Organisation dont vous n’êtes qu’un microscopique rouage si chaque microscopique rouage obtenait une augmentation la première fois qu’il en faisait la demande ? Votre Chef de Service le sait bien et c’est même pour cela qu’il est le Chef de Service ? Quoi ! Va-t-il rugir, vous, un employé que l’on disait modèle, venir mendier pour quelques misérables centimes, alors que les Biafrais s’étranglent avec un grain de riz, alors que des cadres en pleine expansion sont tragiquement réduits au chômage à 40 ans à peine ! Vous osez vous plaindre, alors que vous avez un véhicule automobile, un réfrigérateur, un fer à repasser électrique ! Vous êtes la honte de notre établissement ! On vous voit au café tous les soirs ! Ivrogne ! Fainéant ! Profiteur ! Vous grugez la Sécurité sociale ! Vous avez même essayé de tricher au tiercé ! Estimez-vous heureux si je ne vous fous pas à la porte avec mon pied quelque part et si je ne vous fais pas passer devant le Conseil de Discipline ! Sortez et que je ne vous y reprenne plus !

Ne faites aucun geste que vous pourriez regretter par la suite. Levez-vous dignement et sortez de même.

 

Georges Perec, Théâtre 1 – L’Augmentation,1981

 

Commentaires (1)

Ilham
  • 1. Ilham | 10/02/2012

comment peut-on exploiter ces textes supports si la main ne nous est pas donnée pour les copier. Sans rancune et bonne continuation

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.