Support pour composition

Depuis que la vie est apparue sur terre, il y a 3,8 milliards d’année, le monde animal ne cesse d’évoluer : des espèces apparaissent, s’épanouissent, pendant que d’autres déclinent et s’éteignent (ainsi les dinosaures ont disparu mystérieusement, il y a 65 millions d’années). Depuis toujours donc, certaines espèces animales disparaissent naturellement. Mais d’autres espèces, qui n’avaient pourtant aucune raison de s’éteindre, disparaissent de plus en plus vite si bien que la situation est devenue grave.

D’abord des espèces se sont éteintes à cause de la chasse, ainsi, au XVIIe siècle, une espèce de mammifères s’éteignait-elle tous les cinq ans. Ensuite, au XXe siècle, la population mondiale a tellement augmenté que, pour trouver de nouvelles terres, pour construire des villes, des routes, les hommes se sont avancés dans les espaces sauvages. Ils ont abattu d’immenses forêts. De nombreux animaux ont disparu, parce que leur territoire était détruit ou abîmé ! La pollution ou l’installation de lignes électriques ont également bien tué des espèces de poissons et d’oiseaux. Enfin, une nouvelle chasse intensive destinée au commerce, a supprimé certaines espèces comme le rhinocéros, dont on utilise la corne pour fabriquer des remèdes traditionnels. A présent, une espèce disparait tous les deux ans ! Au total, chez les animaux vertébrés, on estime que 8000 espèces sont menacées de disparition !

L’homme sait aujourd’hui que la vie sur terre est une vaste chaine dont chaque être vivant est un maillon. Quand une espèce disparaît, d’autres animaux et d’autres plantes sont menacés. Progressivement, l’homme s’appauvrit. Il se prive, surtout, de la vue de ces animaux étonnants, effrayants ou somptueux, véritables merveilles de la nature.

 

OKAPI n 468, Bayard Presse.

×