Un jeu vidéo allemand fait polémique

Un nouveau jeu interactif, mis en ligne à l'occasion du 20e anniversaire de la réunification allemande dimanche, consiste à abattre des "réfugiés" qui cherchent à franchir l'ancien Rideau de fer, au grand dam d'anciennes victimes.

Le jeu, baptisé "1378" en référence au nombre de kilomètres de l'ancienne frontière inter-allemande, propose aux internautes de se mettre dans la peau d'un Allemand de l'est tentant de passer à l'Ouest, ou dans celle d'un garde-frontière de l'ancienne République démocratique allemande (RDA) chargé d'intercepter ou de tuer le fuyard.

Le nombre de personnes tuées en essayant de franchir cette frontière entre 1961 et 1989 varie de 600 à 1.400, selon les sources.

Le "fugitif" doit contourner les gardes, escalader les barrières, se faufiler entre les barbelés, et échapper aux pièges de tirs automatiques. Le "garde-frontière" doit abattre ou arrêter le fugitif, mais n'a pas le droit de tirer sans discernement et doit "limiter" le nombre de réfugiés abattus afin d'éviter "une pression politique accrue sur le régime".

Rainer Wagner, qui représente une association de victimes de la violence communiste et qui lui même a passé deux ans en prison pour tentative de fuite à l'Ouest, a dénoncé le jeu, affirmant qu'il faisait "appel aux instincts humains les plus vils". "Ce jeu est encore pire que les jeux habituels de tirs car normalement on abat des ennemis armés alors qu'ici on abat des civils non armés", a-t-il ajouté. Ce jeu "contribue à la brutalisation de la société".

Pour le créateur de "1378", qui doit être mis en ligne dimanche, date anniversaire de la Réunification, il s'agit plutôt d'intéresser les jeunes à l'Histoire. "Vous pouvez plus facilement communiquer avec les jeunes par l'intermédiaire d'un jeu vidéo", a affirmé Jens Stober, 23 ans, au journal Bild.

Source : www.lefigaro.fr, AFP

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×