C'est pas sorcier : Les déchets radioactifs 2/3

--Uploaded for educational use only-- Voici le script : Jusqu'en 1914 ils étaient stocké dans la manche à digulle ville désormais ce centre est plein et est en phase de surveillance, aujourd'hui ils sont envoyés a soulène dans l'aube. Les déchets qui présentes un très faible niveau d'activité - de 100bq/g et un niveau de vie très court (dizane d'années. provient de d'entellement des centrales il s'agit de béton de , des gravats, des terres - depuis de 2004 un site de stockage leur est dédiée a morvilie également dans l'aube D'autre déchets tel que les emboutuilloterie ou les gaines qui enveloppe les combustible ont un niveau d'activité très important et un niveau de vie très important entre 1 million et 1 milliards de bq par gramme et une durée de vie supérieure à 300 ans, ils sont donc compactés et placés dans des conténaires en acier qui sont ensuite glissés dans des alvéoles dans les centres d'entreposage de Marcoule dans le Gard ou de la Hague dans la Manche. Les déchets a vie courte sans géré par l'Andra agence national financée par les producteurs de déchets, dans la cie de la Manche et de l'Aube les coliés radioactif sont isolées dans des cellules en béton construite sur une couche argileuse pour éviter tous contacte avec l'autre, une fois pleines elles sont recouverte de terre et surveillés. Les déchets très radioactifs (assemblage de combustible usés retirés du coeur des réacteurs) et a durée de vie très longue sont stockés dans la centrale pendant deux ou trois ans, dans une piscine dans le but de perdre une peux de leur chaleur et de leur radioactivité. Ils partent ensuite pour la Hague. La Hague Pour faire le voyage les assemblage de combustible usées sont placés dans un château, ca s'agi d'une énorme cuve conçu pour arrêter les rayonnement, plusieurs testes ont prouvés que ce sarcophage pouvait résister à de violents accidents sans rejeter d'élément radioactif. Un tel transport est sous très haute surveillance, suivi par satellite le trajet est chronométré et se fait sous escorte jusqu'à l'usine de traitement de la Rague. La Hague reçoit un colis en moyenne par jour. A l'intérieur du château le combustible usée est encore chaud à environ 300 degré. La première chose que l'on fait, on s'assure qu'il n'y a pas de contamination radioactive à l'intérieur (250 prélèvements). ils sont stockés dans des piscines (4 à la Rague) qui contient chacune environ 6000 casios qui contiennent des assemblages de combustible usées très radioactif., en gros l'équivalent de 35 réacteurs nucléaire. Ils traites des combustible usées qui viennent de belgique, des Pays Bas, d'Allemagne, deSuisse, Australie et du Japon. Ils restent émergés entre deux et ( ans le temps de se refroidir et perdre un peut de radioactivité)­ On passe ensuite à la phase de Traitement. Au départ le combustible est construit d'uranium 235 (environ 5pourcent) et d'uranium 238 pour le reste. Après quatre ou cinq d'années d'utilisation il reste une partie d'uranium 235 et une partie d'uranium 238. Les deux sont récupéré, une partie est stocké, le reste est utilisée pour faire du combustible. Il y a également du plutonium 239, c'est un nouvelle élément fissile qui provient de la transformation de l'uranium 238. Il est également récupéré et mélangé à l'uranium pour former un nouveau combustible, le Mox qui aujourd'hui est utilisé dans une vingtaine de réacteurs. Enfin il y a des déchets qui résultent de toute cette activité. D'abord les produits de fission, ces nouveau atomes engendré par la fission de l'uranium et du plutonium et puis ce que l'on appelle des actinides mineurs, ce sont par exemple des atomes d'uranium 235 qui ont absorbés des neutrons et qui ne se sont pas cassés. Ces déchets sont extrêmement radioactifs. Plusieurs dizaine de milliards de ba par g et une durées de vie très longue. L'iode 129 par exemple a une période de 15 millions des années. Ces déchets constituent la source essentiel de la radioactivité du combustible usée, le problème c'est qu'ont ne sait pas tros quoi en faire. Pour le moment ils sont vitrifiés, placés dans des conteneurs en acier et entreposés dans des puis a la hague et ce ci dans l'attente d'une solutions a long termes. Pour vitrifier les produit de fission et les actimnues mineur on les chauffent en les mélageant avec des paillettes de ... (vid suivant)"

Retour

radioactivité; déchets

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×