Place de la recherche scientifique dans la lutte anti-OGM

Gilles Eric Séralini, biologiste moléculaire, membre de la commission du Génie Biomoléculaire, explique sa rencontre avec José Bové. Il témoigne de la façon dont la Confédération paysanne a organisé un vrai débat scientifique contradictoire avant de prendre position sur les OGM. Il montre que la désobeissance civique est devenu nécessaire face à l'obstination anti-démocratique des lobbies de l'agro-industrie et des semences.

Retour

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×